A LA UNEJustice et Droit

Guinée-Restriction des réseaux sociaux: le Collectif des Organisations de Défense des Droits Humains hausse le ton

Le Collectif des Organisations de Défense des Droits Humains a animé ce jeudi 30 novembre 2023, une conférence de presse sur le thème << Restriction des réseaux sociaux et brouillage de certaines fréquences radios >>, à la maison de la presse de Guinée.

Dans une déclaration, ces organisations ont demandé aux autorités guinéennes à mettre fin à ces restrictions violent les engagements de la Guinée en matière de droits de l’homme.

Alpha Diallo, d’ABLOGUI fait savoir que leurs organisations expriment leurs inquiétudes face à la récurrence de ces pratiques.

<< Nos organisations expriment leurs inquiétudes face à la récurrence de ces pratiques qui sont contraires aux engagements internationaux de notre pays en matière de la liberté de la presse et le droit à information des citoyens. Nous rappelons que la République Guinée est partie aux principaux instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme. À ce titre, le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques (PIDCP) en son article 19, la Charte Africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP), en son article 9 et la Charte de la Transition en ses articles 19 et 23 consacrent tous la protection de la liberté de conscience, la liberté d’expression et d’opinion, et le droit à l’information >>, a-t-il déclaré.

Il poursuit en faisant une invite aux autorités guinéennes.

<<Mettre fin à ces restrictions qui violent les engagements de notre pays en matière de droits de l’homme et portent atteinte à notre économie numérique naissante; Identifier et sanctionner les responsables du blocage des plateformes de réseaux sociaux et le brouillage des fréquences des Radios. Œuvrer pour le respect des droits et libertés des citoyens conformément à la charte de la transition et aux obligations internationales souscrites librement par notre pays. Comprendre que l’intérêt légitime de l’État à préserver la sécurité publique ne doit pas empêcher les citoyen(ne)s d’exercer leurs liberté >>, lance-t-il.

A LIRE =>  Guinée: le ministre Alpha Bacar Barry au service examen: "aucun diplôme de BTS ne sera signé si l'intéressé n'a pas le BAC"

À signaler que les radios concernées par ce brouillage sont Fim Fm, Djoma Fm et Espace Fm.

Bah Mamadou Baïlo pour Aminata.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »