orangeguinee guicopresse UBA

Assainissement de la ville de Conakry: le mot d’ordre des autorités en désobéissance

L’interruption de la circulation ordonnée par les autorités le dernier samedi de chaque fin du mois de 6 heures à 11 heures, dans le cadre de l’assainissement de la capitale, Conakry n’a pas été observée  par endroits ce samedi 1er septembre 2018. C’est le cas de la route le prince.

Sur cette voie, la circulation n’a pas été du tout interrompue. Plusieurs propriétaires d’engins  et usagers de la route n’ont pas respecté la mesure annoncée par le gouvernement d’Ibrahima  Kassory Fofana.

Sur cet axe un embouteillage immense était visible entre le   marché de Koloma jusqu’au  grand rond-point de Bambeto. Même constat au carrefour concasseur.

Sur l’autoroute Fidel Castro la mesure a été appliquée à la lettre. Mais,  il a fallu que les forces de l’ordre érigent des barricades pour empêcher toute circulation.

Raison pour laquelle à  Kissosso et au rond-point de la tannerie, tous les engins sont restés immobilisés pendant des heures.

Mais, à chaque instant  les esprits s’échauffaient compte tenu du temps mis par le gouvernement d’assainir Conakry. Il a fallu l’intervention de certains activistes de la société civile présents sur les lieux pour calmer la situation.

Zeze Enema Guilavogui pour Aminata.com

zezeguilavogui661@gmail.com

Tel:(+224)622 34 45 42

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »