On le sait et ce n’est un secret pour personne, la Guinée avait fini par être la chose de certaines bandes organisées au sommet de l’Etat avec des tentacules dans tous les secteurs socioéconomiques du pays, privant du coup les Guinéens et tout autre résident des conditions vitales d’existence de tout être de notre ère.

Les détournements des deniers publics, la corruption, l’impunité avaient dominé l’Etat guinéen dans tous ses compartiments, faisant de lui une proie à la merci des prédateurs de tout acabit. Ainsi donc, il arrive aisément que des bourses d’étudiants soient détournées, des produits pharmaceutiques essentiels volés ou encore des dons des pays amis aux populations, des équipements de l’Etat pillés et même des intrants agricoles lourdement subventionnés par l’Etat pour les pauvres paysans, bradés comme ce fut le cas en 2007 avec le gouvernement dit de consensus obtenu après la traversée d’un fleuve de sang d’innocents guinéens.

A présent que la justice a commencé à faire espérer son peuple en ayant le courage pour une des rares fois de juger un dossier de détournement de deniers publics, l’opinion attend non sans raison de connaître la suite des nombreux dossiers de détournements après celui de Ousmane Doré et de Amadou Camara, tous présentés dans le passé comme de grands cadres de stature internationale.

D’ailleurs ils ne sont pas les seuls et ne doivent pas être les seuls. Des cas de détournement de diamant continuent d’alimenter la polémique dans notre cité.

L’affaire des diamants, enlevés à des pauvres par des puissants lobbies tapis dans l’ombre. Ce n’est pas surtout l’ancien chef de la junte qui dira le contraire avec son ami Roda Fawaz ou encore Camus Camara.

Sékouba Konaté, Roda Fawaz et Camu Camara, respectivement président de la transition en Guinée, consul honoraire de la Guinée au Maroc et au Portugal sont reprochés dans de dossiers de vol de diamants. La justice est attendue non seulement par les partenaires au développement mais surtout par les populations et les nombreux investisseurs en Guinée quand à l’issue de cette affaire que certains qualifient de rocambolesque.

Si aucun de ces trois ne vit en Guinée depuis, il ne reste pas qu’ils sont liés à la Guinée et solidement. Ils disposent de biens énormes, d’autres diront même que ce sont des biens mal acquis sur le dos et contre le gré du contribuable guinéen, grâce à l’impunité, le manque de fermeté voir tout simplement l’indifférence que leur offre la justice.

D’ailleurs à cause du mauvais comportement de l’ancien consul Camus Camara, la communauté guinéenne au Portugal est laissée pour compte. Le consulat fermé, le personnel abandonné. Compliquant d’avantage les relations de la Guinée avec ce pays où la justice serait amenée à se prononcer un jour sur ce dossier, si ce n’est pas déjà en cours.

 

B.Abdallah/Aminata.com

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

  1. Aminata – Après Doré et Camara, à qui le prochain tour ?: On le sait et ce n’est un secret pour pers… – Guinée

  2. Aminata – Après Doré et Camara, à qui le prochain tour ?: On le sait et ce n’est un secret pour pers… – Guinée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here