Après la fulgurante affaire de vol de bovins à Noussy sous-préfecture du ressort de Labé et les multiples rebondissements qui ont suivi, le procureur près le tribunal de première instance de Labé, jusque-là tapi dans le silence a décidé de sortir de sa réserve pour aborder la question.

Ansoumane Douno a condamné l’exercice de la justice privée :

« Nous voyons que les citoyens n’ont pas confiance à la justice, nous nous sommes rendus sur les lieux avec Mr le préfet pour sensibiliser les gens à ne pas se rendre justice… »

Le procureur a confirmé que les présumés voleurs sont aux arrêts et qu’il n’était plus nécessaire à compter de là que les citoyens s’en prennent au domicile des interpellés car en le faisant eux même commettent des entorses à la loi tout en effaçant les preuves de la culpabilité des présumés voleurs aguerris qui ont longtemps nui aux éleveurs.

Ansoumane Douno a aussi évoqué le cas des 26 personnes arrêtées avec des armes et prétendument à la recherche de leurs bœufs volés. Personnes qui devaient comparaître ce jeudi.

Ousmane K. Tounkara, correspondant d’Aminata.com