Guinée: les autorités interdisent une marche pacifique des activistes des droits de l’homme

La mairie de Kaloum interdit une marche pacifique des défenseurs des droits de l’homme qui était annoncée ce jeudi 6 décembre 2018 à Conakry. L’autorité communale a annoncé cette décision dans une lettre réponse adressée aux organisateurs.

Pour dénoncer les exactions faites aux personnes innocentes et exhiber leur ras-le-bol face à l’interdiction des marches à Conakry, ces activistes devaient manifester du rond-point du port autonomme de Conakry en passant par le ministère de la Justice jusqu’au ministère de l’Administration du territoire et de la Décentralisation.

Pour justifier cette décision, les autorités parlent des travaux d’aménagement en cours actuellement dans leur localité, mais aussi les opérations de déguerpissement des trottoirs dans les quartiers et secteurs de cette commune.

Depuis quelques mois le gouvernement a décidé d’interdire toutes les manifestations dans le pays.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »