Alhabiib Bah : « Alpha Condé nous doit du respect… »

Alhabiib Bah, l’un des membres du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) à Labé
Alhabiib Bah, l’un des membres du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) à Labé

Après une folle parade dans une démonstration de force sans précédent, les manifestants qui ont  répondu à l’appel du FNDC se sont retrouvés au Tinkisso pour les discours peu après midi.

Alhabiib Bah, l’un des membres du mouvement a été on ne peut plus clair :

« La Guinée a tout donné à monsieur Alpha Condé, c’est le seul président du monde qui n’a jamais été chef de secteur, qui n’a jamais occupé un poste, la Guinée et les guinéens l’ont parachuté président.

Ce monsieur (NDLR : Alpha Condé) nous doit du respect, il fut qu’il nous respecte et ce respect, la jeunesse doit l’arracher.

Ce respect ne sera pas un slogan, la lutte qui a commencé aujourd’hui continuera jusqu’à ce que Mr Alpha Condé dise qu’il n sera pas candidat en 2020… »

Le jeune homme a aussi égratigner ce qu’il appelle les ‘’jeunes inconscients’’ qui communiqueraient des noms d’activistes aux forces de l’ordre pour une éventuelle répression, il a aussi mentionné la traque des leaders du FNDC depuis une semaine et précisé que malgré cet état de fait il n’y aura pas de fuite.

Sur la tribune, l’ombre de l’honorable député a aussi plané sur les manifestants.

Le coordonnateur des fédérations de l’UFDG a appelé à des manifestations encore plus massives dès demain.

En terme de bilan, ce coup d’essai est indéniablement un coup de maitre avec des torches de pneu et des barricades aux 4 coins de la ville, en alerte, les forces de l’ordre ont dû échouer plusieurs fois de disperser la foule avant de se jeter sur les derniers manifestants qui occupaient la route après que le gros du peloton ait rompu les rangs, manifestants qu’ils ont copieusement roué de coups de matraques et de rangers.

Ousmane K. Tounkara