L’adoption de la loi organique portant sur le point 2 de l’accord du dialogue politique inter guinéen du 12 octobre 2016, par Certains députés de l’Assemblée Nationales de Guinée , fait des mécontents.

suite à cette situation, le coordinateur du front citoyen Ahmed sekou Traore a fait une déclaration ce vendredi 24 février 2017 à la maison de la presse.

Dans cette déclaration, le coordinateur Amed Sekou traoré a fait savoir que” cet accord échappe la démocratie à la base .Nous avons constaté que prochainement le président du conseil de quartier et les présidents de districts ne seront plus élus. Mais plutôt désignée au prorata du parti politique élu comme maire dans les collectivités.”fustige t-il.

remonté contre les signataires et ceux là qui ont voté oui au parlement le 23 février “S’il y’a problème la responsabilité reviendra au conseil national des organisations de la société civile Guinéenne (CNOSC-G),à la mouvance et à l’opposition républicaine. Parce que cet accord signé ira plus loin dans nos ménages et dans nos foyers. il fallait donc empêcher,nous avons tous fait et avec le soutien des députés de l’ufr ,pts etc… les autres ont fait preuve de laxisme. cette assemblée est élu par le peuple, mais il ne fait pas le travail du peuple. il y’a eu de gabegie, de détournement jamais nous n’avons attendu cette assemblée se prononcer. ils savent simplement voter les lois Où il y a une injection plus haut “à t-il regrette.

il est à noter que, le front des citoyens compte saisir la cour constitutionnelle pour trancher.

zeze Enema Guilavogui pour Aminata. com
tel:+224622345452
zezeguilavogu661@gmail.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here