orange guinee guicopres uba guinee votre

1er jour de négociation : le gouvernement fait un premier pas, Aboubacar Soumah inflexible sur les 40%

 Le processus de négociation entre le  secrétaire général du Syndicat Libre des Enseignants et  Chercheurs de Guinée (SLECG), Aboubacar Soumah et le gouvernement guinéen a été entamé, ce mercredi 28 février 2018, au Palais du peuple de Conakry. En présence des ministres de l’énergie Talibé Sylla, du budget Mohamed Lamine Doumbouya, le conseiller personnel du président de la république  , les religieux le tout chapeauté par le médiateur de la république Mohamed Said Fofana.

Après les discutions  houilleux entre syndicat de l’éducation et les membres du gouvernement, Aboubacar Soumah entouré de ses camarades du slecg a fait savoir qu’ils ont effectivement démarré les négociations à 11heures,  concernant les point de revendications qu’ils ont soumis à l’approbation du gouvernement qui sont notamment  la levé de la suspension du salaire du camarade secrétaire général du SLECG , le payement intégral de la valeur indiciaire de 40% intégralement et avec effet rétroactif , l’ouverture de négociation sous  fixation d’un salaire de base de  8million de francs guinéens.

Selon lui,  ce qui concerne la levée de la suspension de salaire,  il a été notifié par le gouvernement que cela est déjà résolu et que demain matin 1er mars 2018, un acte sera présenté dans la salle de négociation. Et ce qui concerne le maintien de la valeur monétaire du point d’indice à 130 et son payement intégral c’est sur ce point il y a  pas eu d’entente  encore et ces deux premiers  point ne sont pas négociables. Malgré le fait qu’ils ont essayé  de déballer les problèmes liés au budget et de fait que le budget ne pourrait pas supporter ce payement conformément à ce que nous avons demandé, « Nous avons exigé conformément à la lettre adressée au chef de l’Etat que, ce point est non négociable ce  qui a fait l’objet d’une suspension de séance de 13heure à 17heure.  Donc, c’est à la même heure que la partie gouvernementale est revenue avec le ministre du budget  pour soutenir  encore le protocole que nous avons rejeté. Parce que  nous avons reçu de la part de toutes les préfectures, de nos bureaux, les enseignants à la base,  que les 40% sont non négociables. C’est la voix des enseignants et la grève continue. »

A LIRE =>  Violence policière en Guinée : comment reformer la police nationale ?

De son côté,  le médiateur de la république Mohamed Said Fofana , a souligné que ,  les choses se passent bien à leur entendement pour ceux  qui connaissent les stratégies de négociation .  Parce que dit-il, les deux ont accepté de se rencontrer déjà  sur la table de négociation. C’est un acquis les positions d’hier ont bougé et qu’il espère que la nuit  va porter conseil.

Par ailleurs, le ministre conseiller personnel du chef de l’Etat Tibou Kamara , de la partie gouvernementale a dit que la rencontre avec le chef d’Etat hier a permis à lui-même d’avoir une meilleur lecture de la situation à partir des explications qui ont été données sur l’origine de la crise qui interpelle aujourd’hui l’ensemble des guinéens.

Plus loin, le conseiller du président de la république, a rappelé qu’il avait une rupture de contacts avec cette mouvance syndicale et aussi de dialogue qui n’ont pas facilité une sortie de crise jusqu’à maintenant.  Avant  d’ajouter que le dialogue continue  et qu’il y a des avancées. Parce que chacun est conscient qu’il faut mettre au-dessus tout  le pays qui est commun à tous. Car,  il s’agit de l’école,  l’avenir des enfants.

Dans le même registre,  le ministre conseiller personnel du président la république Tibou Kamara,  dira « c’est pourquoi la délégation syndicale conduite par Monsieur. Aboubacar Soumah et le comité de discutions et d’échanges a été mis en place par  le chef de l’Etat.  Nous avons exprimé la préoccupation commune non seulement de mettre fin à la crise, mais d’y mettre fin le plus rapidement que possible. »

A LIRE =>  Manifestation à Kankan : Alpha Condé sur une chaise éjectable !

Les négociations reprendront ce jeudi 1 er mars au Palais du peuple à 11 heures.

Zeze Enèma Guilavogui pour aminata.com

Telephone +224 622 34 45 42

Zezeguilavogui661@gmail.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les syndicats aussi dans leur ensemble

par ce que le president souhaite une solution dans l’education en particulier la delegation syndicale conduite par Mr.Aboubacar Soumah, je pense que à partir de la le dialogue s’est ouvert et la comprehension progressivement est entrain de venir

 

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »