Siguiri: un citoyen invente un nouvel alphabet maninka avec 30 lettres

Si avant l’Afrique n’avait pas d’écriture aujourd’hui c’est tout à fait le contraire aux realites de l’Afrique. L’Afrique de l’ouest s’est imposée en matière d’écriture à partir des années 80 quand Kanté Souleymane créa l’alphabet Ikran N’ko une écriture très riche en lettre et en son.

Au jour d’aujourd’hui un fils de Siguiri au nom de Yakouba Diakité dit Paracetamol en même temps fondateur des motos-taxi à Siguiri en 2005.

Il a entamé l’invention de cette écriture depuis l’an 2011. Cet alphabet est composé de 30 lettres dont 23 consonnes et 7 voyelles. L’inventeur denomme son alphabet à “Miridén” qui signifie en français fruit de la réflexion.

Plus de 10 personnes aujourd’hui savent lire et écrire cet alphabet à Siguiri. Dont 5 de ses propres enfants. L’écriture va de gauche vers la droite.

Mamadou hawa keita le correspondant régional d’aminata.com en Haute Guinée