Urgent : vive tension autour du domicile du ministre Kalil Konaté
Noter l\'article

La grève des enseignants déclenchée le 13 novembre 2017 et le silence des autorités irritent la colère des élèves dans la ville de Conakry. Ce lundi 20 novembre 2017 des élèves en colère tentent de s’attaquer au domicile du ministre guinéen en charge de l’éducation et de l’alphabétisation Ibrahima Kalil Konaté ‘’K²’’.

Aux dires d’un confrère de radio espace présent sur le lieu, la tension est très vive autour du domicile du ministre entre élèves et forces de l’ordre. «Il y a des jets de pierre partout. Même les voisins disent qu’ils sont fatigués par cette situation », a-t-il dit dans les GG.

Selon des témoins, les élèves restent maîtres de la rue à Kaloum, à Donka dans la commune de Dixinn, à Kipé dans la commune de Ratoma, à Matoto, à Enta et dans beaucoup d’autres quartiers de la capitale guinéenne.

Des tirs à l’arme automatique retentissent à Enta (9h50) sur l’autoroute Fidel Castro dans la commune de Matoto en haute banlieue de Conakry.

Interrogé, Mohamed Bangoura porte-parole des grévistes a fait savoir que l’arrestation des quatre enseignants-syndicalistes samedi dernier ne va pas affaiblir le mouvement. « Les enseignants de Guinée décident de durcir le ton à partir du moment où quatre de leur ont été arrêtés par le premier ministre en complicité avec Maitre Seydouba Kissing Camara membre du conseil économique et social. Si nous avions trois points de revendication, maintenant nous en avons quatre. Nos amis sont détenus sans nourriture, leurs téléphones arrachés », a-t-il indiqué.

Monsieur Kissing rejette toute responsabilité dans l’arrestation des syndicalistes au cours de la négociation au conseil économique et social.

Aux dernières nouvelles, même le grand marché de Madina reste fermé.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

PARTAGER