orangeguinee > guicopresse

UBA Guinée

manifestation, violence, police, afffrontement, grève
manifestation, violence, police, afffrontement, grève

URGENT: l’opposition se retire de négociations et annonce une série de manifestation

Pour les opposants au régime du Président Alpha Condé, le pouvoir n’a aucune volonté pour trouver de solution négociée de sortie de crise post-électorale, du 4 février. Au cours d’une rencontre avec la presse jeudi 10 mai, Alhousseiny Makanera Kaké a révélé que les positions se sont radicalisées ces derniers temps lors des négociations conduites par le comité de suivi des accords.

Exigeant la publication des « vrais résultats« , M. Kaké a fustigé la volonté de la mouvance présidentielle d’en découdre avec une volonté de continuer d’enfoncer le pays dans la crise. « Ils [mouvance présidentielle] ne veulent plus négocier. Ils ne veulent plus la paix et la quiétude dans le pays« , a déploré l’ancien ministre de la communication.

Même son de cloche avec Cellou Dalein Diallo qui dénonce « l’arrogance » des délégués du RPG arc-en-ciel au tour de table de dialogue. « La mouvance est fermée à tout esprit de dialogue. La délégation de la  mouvance est devenue arrogante. Ils disent que vous pouvez manifester pendant toute l’année, on ne va pas changer les résultats. On s’est rendu compte qu’il n’y a aucune volonté de trouver de solution. Finalement, on est retrouvé dans une situation où il est impossible pour nous de siéger au comité de suivi. Nous sommes obligés de suspendre notre participation au comité de suivi. Et nous sommes obligés de reprendre nos manifestations« , a annoncé le chef de file de l’opposition guinéenne.

A LIRE =>  Le Président de l'union des consommateurs de Guinée Ousmane Keïta était ce jeudi au ministère de l'industrie et des PME.

Harcèlement d’opposants

Devant les journalistes, le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a annoncé qu’à ce jour, 107 militants de l’opposition sont en prison. Cellou Dalein Diallo dénonce le harcèlement des opposants. Il cite entre autres l’arrestation d’un syndicaliste à 3heures du matin dans la ville minière de Boké et le souci judiciaire contre Abdourahmane Sano, activiste de la société civile opposé à un troisième mandat. Sur ce point,  Alhousseiny Makanera s’appuyant sur ses sources a révélé que la journée nationale du paysan est prévue pour annoncer la candidature du président de la République pour un troisième mandat.

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com

alphanyla@gmail.com

+224 628 38 98 39

 

Share and Enjoy !

Shares

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »