Un  vigile  militaire  posté  à  l’entrée  du  siège  de  Orabank dans  le  quartier Mairie  a  effectué  une  mauvaise  manipulation  de  son  chargeur  pendant  qu’il  voulait  le  remplacer, l’arme  l’a  échappé  des  mains  déclenchant  du  coup  un  tir dont  la  balle  a  fini  sa  course  dans  sa  jambe  gauche   d’abord  d’aller  se  loger dans  l’une   des  jambes  d’une  marchande ambulante  qui  a  eu  le  malheur  de  se  trouver  au  mauvais  endroit  au  mauvais  moment.

Admis  à  l’hôpital  le  sergent  Camara bien  que  conscient  n’a  voulu  placer  aucun  mot  prétextant  être  inquiété  par  le  sort  de  sa  ‘’victime  accidentelle ‘’plutôt  qu’au  sien  propre.

Cette  dernière  prénommée  Fatoumata  Binta  et  originaire  de  Sallya  un  quartier  péri urbain    a  trouvé  la  force    de narrer  sa  mésaventure .

« je  ne  sais  pas  si  c’est  intentionnel  ou  non mais  j’étais  de  passage  quand  j’ai  entendu le  coup  de  fusil au  même  moment  j’ai  ressenti  une  douleur  et  j’ai  senti  que  mon  pied  s’engourdissait, de  là  on  m’a  conduit  à  l’hôpital  ici »

A  l’hôpital,  le  docteur  Sékou  Bah  a  expliqué  que  le  pronostic  vital  de  ses  deux  patients  n’était pas  en  jeu  et  que  les  soins  qui  s’imposaient  ont  été  apportés.

Au  moment  où  nous  quittions  sous  presse  une  délégation  militaire  conduite  par  le  Colonel Charles  Kolipé  Lamah commandant  de  zone  adjoint  arrivait  à  l’instant  avec  des  moyens  pour  appuyer  la  prise  en  charge  des  deux  blessés.

Après  les faits  l’institution bancaire  a immédiatement  suspendu  son  service  pour  essayer  de  gérer  la  situation  qui  venait  de  lui  tomber  dessus.

                                                                                                                Ousmane Koumanthio Tounkara

[1-click-image-ranker]

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here