Tout semble  prêt pour  l’opération  d’insémination artificielle, assure Dr Malal Baldé

Après les  promesses  présidentielles  de  changer  le  mode  et  la  rentabilité des  éleveurs  par  la  pratique de  l’insémination  artificielle, sur  le  terrain tout  semble  à point  nommé si  on  accorde  du  crédit  aux  propos  du directeur  régional  des  services  d’élevage Dr Malal Baldé.

« …26 jeunes ont  été identifiés et envoyés au Maroc pour  suivre  une  formation, maintenant  tous  les  équipements sont  prêts, il  ne  reste  plus  qu’à passer à l’action…

Ces  gens  viennent  de  toute  l’étendue du territoire  national mais  présentement ce  n’est  pas  toutes  les  préfectures qui  sont  intéressées, je  crois qu’il y a 14 préfectures intéressés  pour  la  première étape et  Labé  en  fait  partie…Dans la  région  de  Labé, je  crois  il  y a un à Lelouma, un à Tougué, un à Mali et  un à Labé…

La  première au  point  de  vue  capacité après  leur  formation est  une  femme qui  est  venue  d  Mali… »

Les 26 jeunes  qui  ont  été formés  étaient  tous  présents à Labé  lors  des  journées  de  l’éleveur.

Aussi, le  technicien rappelle  que  lorsque  l’insémination  est  appliqué à  un  animal le  suivi se  poursuit  jusqu’à la mise  bas  et  bien  au  delà  pour surveiller  le comportement du  sujet  en  question.

Ousmane K . Tounkara, correspondant d’Aminata.com