L’heure du grand déballage a-t-elle sonné pour l’ancienne plume et tête pensante du Général Sékouba Konaté ? Tibou Kamara aurait décidé de briser à jamais le silence pour faire face à la presse internationale et à la presse guinéenne crédible.
Objectif : parler de la face cachée de la transition de 2010, transition qui avait abouti à l’élection d’Alpha Condé à « Sékhoutouréyah ».
Attendu à Paris, lundi 11 novembre, l’ancien « petit président » devrait avoir des rencontres de haut niveau au Quai d’ Orsay et à l’Elysée. Avant de tenir un point de presse. Un point de presse au cours duquel, il reviendra sur la transition, ses relations avec feu Général Lansana Conté ….
Bref, l’enfant de Dinguiraye entendrait profiter de cette « occasion en or » pour faire des révélations susceptibles d’édifier l’opinion nationale et internationale sur la face cachée de la transition de 2010.

 

L’ancien tout puissant ministre d’état, secrétaire général à la présidence a occupé de hautes fonctions en Guinée. Après son baptême du feu à la tête du CNC (Conseil National de la Communication), il est devenu ministre de la communication et des nouvelles technologies de l’information, en même temps porte-parole du gouvernement Souaré.

 

En 2009, après un bras de fer avec la junte militaire, Tibou, redoutable débatteur, très habile en débat avec son don oratoire déroutant, séduit le capitaine Moussa Dadis Camara et le Général Sékouba Konaté, les deux anciens patrons du pays.
Ces derniers le bombardent au poste de ministre chargé de la communication à la présidence et au ministère de la défense. Au lendemain des massacres du 28 septembre, il jette l’éponge pour dénoncer et condamner les crimes ignobles perpétrés au stade par des militaires armés jusqu’aux dents.

 

Quatre mois plus tard, le Général Konaté, nouvel homme fort du pays, fait appel à l’enfant de Dinguiraye pour profiter de son expérience afin de mener à bien la transition. C’est ainsi qu’il a été nommé ministre d’état, secrétaire général à la présidence ou le numéro 2 du régime.
Durant toute la transition, il fut la plume et la tête pensante de l’ancien président de la transition, Général Sékouba Konaté.
Et c’est lui qui avait mis fin aux ambitions démesurées de Jean Marie Doré, qui voulait profiter de la transition pour se retrouver à la tête du pays.

 

C’est lui l’auteur du discours phare de Konaté, discours ayant fixé le cap de la transition. Auparavant, sous l’influence de Tibou, le général avait demandé à tous les leaders de rentrer au bercail. Konaté avait pris l’engagement de garantir leur sécurité.
C’est ainsi que Alpha Condé, Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré, Lansana kouyaté, François Lonsény Fall ont regagné Conakry. Ils étaient partis en exil après le carnage du 28 septembre 2009 au stade de Conakry.

 

Tibou Kamara aura certainement beaucoup de choses à dire à la presse internationale et à la presse guinéenne crédible.
Un Jeune au verbe haut face à des journalistes émérites et avides de révélations: ça promet.

 

Mamadou Saliou Diallo pour Aminata.com

PARTAGER