Claude-Gislaine D’abord, j’ai cru à un mauvais rêve Avant que la mauvaise nouvelle se lève. Oh Verlon –

Dupont Pourtant, chez vous technique et plume étaient un don. Oh Claude-Gislaine Pourquoi à vous la haine ?

Pour faire écouter les bourreaux Voilà que se creuse vos tombeaux.

Ah Afrique !pourquoi chez toi la barbarie ? Pourtant chez toi, jadis point de vilenie. Afrique !comment dans ma case Autant la rage ?

Claude-Gislaine Votre sang ne s’affadira pas Car, la liberté d’informer grandira plus d’un pas Sire !

Vos bourreaux seront des mégots. Claude-Gislaine, de vos Nom, naitrons des milliers, De votre sang innocent se bâtira des piliers De votre sang innocent, émergera des monuments Vous morts dans le sable et le vent.

Verlon-Dupont! Est-ce vraiment vous ? Non vous êtes parmi nous Car, les morts ne sont morts Que lorsqu’ils sont morts dans les cœurs.

 
Alpha Abdoulaye Diallo pour AMINATA.COM

PARTAGER