Les accords du 12 octobre 2016 issus du dialogue politique inter Guinéen par consensus entre l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et la majorité présidentielle (RPG) adopté à l’Assemblée Nationale Guinéenne (ANG) ,a été invalidé par la cour constitutionnelle.

Suite à cette situation le président de la Guinée Unies pour le Développement (GUD), Sekou Benna Camara, a, à l’occasion d’une réunion tenue pour la relance du parti privilège la constitution par rapport au consensus du 12octobre 2016. Cette annonce a été faite, le samedi, 8 avril 2017, devant les membres de son parti , dans la commune de Ratoma .

Entouré dans les locaux du bureau par ses militants et sympathisants du parti, Honorable Camara dira :” le rejet du nouveau code électoral par la cour constitutionnelle réside de la constitutionnalité des actions. Si elle a retourné ce qu’il ya un problème qui ne colle pas” déplore t-il.

Donnant son point de vue entre la constitution guinéenne qui protège le peuple de Guinée et le consensus du dialogue inter Guinéen qui passe à côté de la constitution ”moi je souhaiterais qu’on respecte la constitution. Parce que même la religion musulmane a sa constitution c’est à dire quand vous prenez les 5 piliers de religion le 2ème pilier c’est les prières. Si un décret sort 42523/42 en levant fitily dans la prière, les musulmans ne vont pas accepter.” dit-il.

Un deuxième exemple donné par le député pour toujours prouver l’importance de cette constitution qui garantit l’avenir de “notre cher Guinée avec ses institutions de la République et ses habitants qui y vivent”. “Dans notre culture certaines femmes sont prohibés pour l’homme :ta soeur, ta maman, ta tente,ta fille et si un décret sort 422350/42 PRG on peut épouser sa soeur est-ce que cela est acceptable par notre communauté je dirai non. c’est pour cette raison que notre constitution doit être inviolable ” conclu t-il.

Zeze Enema Guilavogui pour aminata. com
Tel, +224622344542
zezeguilavogui661@gmail.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here