Rate this post

Une récente sortie médiatique de l’honorable Amadou Damaro Camara du RPG-Arc-en-ciel sur l’indemnisation des commerçants qui ont perdu des biens lors des manifestations politiques de 2013 irrite la colère des victimes et le groupe organisé des hommes d’affaires(GOHA).

A l’issue d’une réunion ce lundi 19 juin 2017, les victimes et le GOHA ont dénoncé une mauvaise foi de Damaro qui aurait affirmé que c’est une liste partielle des victimes qui été déposée et que ce sont les familles des gens qui ont perdu la vie qui seront indemnisées. Très remontés contre le président du groupe parlementaire du RPG, le GOHA et les victimes ont annoncé une série de manifestations illimitées dès après le Ramadan. « Cette fois-ci si on déclenche la grève, elle sera illimitée. Nous ferons des marches jusqu’à obtenir satisfaction », ont-ils annoncé.

Dans son discours, Chérif Mohamed Abdallah président du GOHA, a dit que sa structure a enregistré 1701cas de victimes pour un montant de 222 milliards de francs guinéens depuis 2010. Selon lui, en 2013, 442 victimes ont été recensées pour un montant de 50 milliards de francs guinéens de perdus. 

Prenant la parole, Adrien Gopou Zomy, commerçant  victime associé à Hadja Mariam Kaba affirme avoir tout perdu. Même ses enfants ne vont plus à l’école.

«Nous avons mené toutes les démarches légales avec l’appui du GOHA. Sinon, le ministère de la justice n’allait pas envoyer des huissiers pour dresser un procès verbal. Je parle au nom de toutes les victimes. Nous sommes prêts. Si vous voyez qu’on n’a pas déclenché la grève jusqu’aujourd’hui, c’est parce que nos frères musulmans sont en jeûne. Nous ne voulons pas mêler des innocents dedans. Mais, dès après la fête, la grève va commencer. Elle sera illimitée. Nous allons fermer les boutiques et magasins et sortir manifester. Un responsable de ce pays ne peut pas se hasarder à dire que la liste fournie par le GOHA est inégale. Je voudrais qu’il retire son propos. Celui qui dit que nous ne serons pas dédommagés, il sera châtié. Comme ils veulent blaguer avec notre vie, nous allons sortir manifester », a-t-il promis.

Aux dires du Président du GOHA, tout commerçant ou opérateur économique qui n’observera pas la grève quand elle sera déclenchée va voir ses produits boycotter par ses pairs.

Mamadou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

aliousarayabhe@gmail.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here