Je ne perds pas de repère
J’en suis sûr malgré les tentations
J’éviterai toute les mauvaises contagions
Quand la souffrance me mine,
Comme à qui une maladie termine.
Je poursuivrai mon chemin
Qu’il pleuve ou qu’il vente demain
Car, elle est noble la route de la sagesse.
Demander à la vieillesse.
Ah !quand la corde se coupe
Qui préparerait la bonne soupe
Au matin de la joie ?
Je ne me perds pas la tête, ni la voix
Car, il me faut taire,
Il me faut plaire,
Il me faut charmer,
Il me faut enjouer.
Oh !le jour où  le rêve de l’enfance se réalise
Malgré les assises,
Car, que ce beau quand la victoire se mérite
Comme quand une belle danseuse culbute.
J’assure que s’est très jolie
Quand le succès est poli.
Alors, que porte fruit mes années sabbatiques
Consacrées à la plume ludique-lyrique.
Alpha Abdoulaye Diallo extrait de « les Vers du printemps »

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here