Les dénonciations contre la prorogation du mandat des députés à l’Assemblée nationale sont devenues un sujet préoccupant pour plusieurs acteurs de la société guinéenne.

A l’occasion d’une émission de ce mercredi 30 janvier 2019 dans une radio de la place, le président du Conseil Nationale des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOS-G), Dansa Kourouma,  s’est exprimée par rapport à  cette actualité qui défrayent la chronique dans la cité du président Alpha Condé :

« La prorogation du mandat des  députés au parlement guinéen est une violation flagrante  de la loi. Il faut être très claire je ne suis pas du tout partant que le mandat des députés soit proroger », a indiqué le président Conseil Nationale des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOS-G), Dansa Kourouma.

« Il ne s’agit pas à  moi  de dicter la conduite interne des députés. Je défends les consignes, parce que c’est un deuxième mandat qui est illégitime donc c’est à eux d’en tirer les conséquences », prévient-t-il.

Il est à noter  que certains partis politiques comme le Bloc Libéral ( BL) de Dr Faya Millimono, invitent le peuple de Guinée de venir manifester devant le parlement pendant l’ouverture de la session prochaine au mois d’avril.

Zézé Enema Guilavogui pour Aminata.com


Tel: (+224)622 34 45 42

zezeguilavogui661@gmail.com

 

PARTAGER