L’association Hakuna Matata apporta chaque année depuis 5 ans son aide dans les orphelinats de la Guinée en distribuant différentes affaires récoltés mais aussi des produits de premières nécessités en fonction des moyens financiers.

Suite à ces visites, ils ont constaté que certains accueillent des enfants dans des locaux très vétustes et que les conditions de vie sont très précaires. « Nous ne pouvions pas rester indifférents car il est de notre devoir de faire le nécessaire, chaque enfant est avant tout le nôtre et qu’il représente aussi l’avenir d’un pays », a indiqué Laurence Rouyer, présidente de l’association Hakuna Matata.

Conscients que le gouvernement ne peut pas intervenir non plus dans tous les secteurs, nous ils ont apporté leur contribution de soutenance car ils croient qu’en secourant ces enfants ils aideront aussi à l’accroissement économique du pays et ils éviteront aussi que certains prennent un mauvais chemin.

« C’est de ces constats que nous avons eu l’idée d’ouvrir notre premier centre d’accueil en juillet 2016 et depuis nous sommes très sollicités au point où il a fallu prendre une seconde maison en location. Aujourd’hui nous accueillons à l’année 60 enfants »

A cette occasion, cette association compte organiser un concert live le 3 février prochain en faveur des enfants démunis sous le thème : « SOUTIEN A LA MAISON DU BONHEUR».

Objet du concert

Hakuna Matata veut profiter de cette soirée d’abord pour passer un message : « Il ne suffit pas de faire des enfants pour se faire plaisir mais nous avons aussi le devoir de leur donner une bonne éducation. Chaque enfant qui se retrouvent dans cette situation d’abandon pourrait être le nôtre alors nous devons juste les aider à trouver une identé sociale en les accompagnants dans leur croissance. Ils n’ont pas demandé à naître et encore moins qu’on les néglige ».

Évidemment ce projet demande un budget annuel pour le bon fonctionnement des activités en cours. C’est pour cela, ils ont plein d’autres projets à réaliser, comme pourvoir ouvrir leur propre école, avoir une infirmerie sur place ou faire un potager et bien d’autres.

« Nous avons la chance donc d’avoir un grand soutien de différents artistes Guinéens qui ont accepté de se déplacer ce jour-là ainsi que le soutien total du PRIMA CENTER qui nous met à disposition sa salle gracieusement », a renchéri Mme Larence.

Les bénéfices de cette journée seront entièrement reversés à leur projet d’appuis aux besoins crucial de ces enfants, (vestimentaire, alimentaire, soins et scolaire) d’une part ainsi qu’à la pérennisation de leur  action humanitaire.

N.B : Les tickets d’entrées sont vendus en prévente sur réservation au prix de 400.000 fgs par personne

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel: (+224) 656 7752 34