Une plainte a été belle et bien déposée au parquet de Dixinn contre le général Sékouba Konaté par l’Association des Victimes, Parents et Amis, nous a confirmé l’avocat de l’AVIPA, Maitre Hamidou Barry.

C’est à l’occasion de la commémoration à l’honneur des victimes du massacre du 28 septembre 2009 ce jeudi au siège de l’ONG AVIPA, que l’avocat s’est exprimé devant des journalistes concernant la plainte contre l’ex-président de transition guinéenne, Sékouba Konaté.

« Les victimes du 28 septembre 2009 ont porté effectivement plainte contre le général Sékouba Konaté. Les victimes ont déposé la plainte le 26 septembre 2017 auprès du parquet du TPI de Conakry 2. Cette information, elle est vraie », a-t-il confirmé.

Pour la suite de  la plainte, il a rappelé qu’une plainte déposée le 26 septembre n’a que 48 heures. « Le parquet n’a que deux facultés, premièrement, orienté la plainte devant un juge d’instruction ou classer la plainte sans suite. Donc nous confirmons belle et bien il y a une plainte qui a été déposée contre le général Konaté, dans le cadre du massacre du 28 septembre 2009 », a réaffirmé Maitre Barry.

Sur l’évolution du dossier, il a poursuivi que depuis l’inculpation de Toumba Diakité, il y a eu le président de l’UFR, Sydia Touré qui a été ré-auditionné et Tibou Kamara qui a été entendu en qualité de témoin et il y a eu le dernier acte du 26 septembre 2017 qui a été posé par les victimes contre le général Konaté.

Selon notre source d’information, en 2012 une commission rogatoire a été décernée contre le général Konaté, il n’y a pas eu de suite. Au mois de Mai 2017, une commission rogatoire a été décernée contre lui, il n’y a pas eu de suite. Au mois d’Août 2017, encore il y a une commission rogatoire qui a été décernée, et l’avocat des victimes a indiqué tout cela, on dirait que la commission de rogatoire c’est sont des tonnes de riz qu’on évacue. Pourtant c’est sont des documents qui ne pèsent même pas plus de dix kilogrammes en principe. Ils pensent que s’il y avait la volonté depuis 2012, ils auraient reçu la réponse de cette commission rogatoire.

« Les victimes ayant  estimé qu’on est en train de les rouler dans la farine concernant cette commission rogatoire, elles ont décidé de déposer plainte devant le parquet de Dixinn et ça c’est évident et la preuve existe », a-t-il soutenu.

Un rapport international d’enquête des Nations-Unies, le général Sékouba Konaté est cité parmi t’en d’autres dans ce rapport. Le général Konaté était le ministre de la défense au moment des faits.

Maitre Barry pense qu’en tant que responsable du ministère de la défense et ces faits là ont été commis par les forces de défense  et de sécurité et certains civiles, il faut qu’au même titre que le capitaine Dadis Camara, président de la République à l’époque  que toutes les personnes impliquées de près ou de loin, surtout ceux qui sont citées dans le rapport international d’enquête que ces personnes soient auditionnées, c’est aux juges de décider s’ils sont coupable ou non.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : +224-654-79-50-63

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here