Le caporal Cheick Mouctar Soumah a sauvé la vie d'un enfant de 3 ans le 9 septembre dernier
Le caporal Cheick Mouctar Soumah a sauvé la vie d'un enfant de 3 ans le 9 septembre dernier

Un incendie s’est déclaré dans la maison de l’activiste de la société civile Mory Kaba, le dimanche 9 septembre. Le feu a consumé tout le contenu de son domicile, à Yimbaya dans la commune de Matoto. Des secouristes ont été nombreux mais celui qui a retenu l’opinion est le caporal Cheick Moussa Soumah.

Selon le témoignage de la victime, le soldat a risqué sa vie pour sauver un enfant âgé de 3 ans.  Au moment où l’incendie faisait son ravage, un enfant était pris dans une embuscade de la fumée à l’intérieur de maison.  Alors que tout le monde craignait pour la vie du petit, le jeune soldat a juré sur ta tenue de le sauver.

A en croire Mory Kaba, le caporal aurait dit : « J’ai porté cette tenue pour défendre mon pays, j’ai prêté serment pour sauver des vies. Je jure sur l’arme que je porte que je ne peux assister à cette scène sans essayer de sauver ce petit coincé à l’intérieur. Si je meurs en le sauvant, je serais mort dans ma mission, mais si je réussi à le sauver, j’aurais réussi ma mission. Priez pour moi afin que Dieu m’aide à nous sauver« .

Cet enfant de 3 ans était bloqué dans l'incendie quand le caporal Mouctar Soumah est venu le sauver
Cet enfant de 3 ans était bloqué dans l’incendie quand le caporal Mouctar Soumah est venu le sauver

C’est ainsi qu’il se lance dans cette mission presqu’impossible. Dans la fournaise des flammes, il parvint à sauver l’enfant. A sa sortie, il est acclamé par une foule d’assistance. Humble et modeste, Cheick Moussa Soumah se réjouit d’avoir sauvé une vie. « J’ai défendu la valeur de notre drapeau et de notre armée. Si je mourrai, je serai mort avec fierté et on allait dire à mes enfants que, votre père est mort dans l’incendie en voulant sauver la vie d’un petit innocent. J’aime mon pays et j’ai sauvé ce drapeau rouge jaune vert que j’ai à l’épaule« , aurait-il dit selon les propos toujours rapportés par Mory Kaba sur son compte Facebook.

Après la publication de cette histoire, le post a été viral. Des centaines d’utilisateurs ont partagé pour saluer le courage du militaire. Plusieurs internautes demandent une reconnaissance nationale en faveur Cheick Moussa Soumah. Une pétition lancée par l’activiste Eric Korka réclamant une distinction du jeune caporale par président de la République a recueilli plus de 430 signataires sur la plateforme change.org. Dans un pays où les militaires ont la gâchette facile, voir un soldat sauver de vie relève de l’insolite.

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com

alphanyla@gmail.com

+224 628 38 98 39

 

PARTAGER