Le 14 mars 2004, Siradiou Diallo décédait à l’âge de 68 ans, dans un hôpital à Paris laissant derrière une veuve et trois enfants dont une fille. Depuis cette année, sa famille biologique et politique, le leader de l’Upr en tête, se mobilisent chaque année pour des prières et sacrifices à sa mémoire.

Cette année, l’évènement a réuni à Labé d’importantes personnalités venues de partout ailleurs. Du Sénégale en Allemagne, nombreuses délégations ont marqué leur présence. En Guinée, ce sont toutes les fédérations du pays qui ont répondu à l’appel du leader du Parti pour la commémoration du 14 mars.
Aminata.com, a rencontré Ousmane Bah pour la circonstance.

Pour lui, le 14 mars « est une date mémorable où toutes les militantes et tous les militants et responsables de l’UPR. Comme vous le savez, nous avons perdu à la date du 14 mars 2004, notre président fondateur, l’honorable Siradiou Diallo. Alors, depuis et sur décision du Bureau exécutif national et du Comité central, nous commémorons ce triste anniversaire puisqu’après tout, c’est un évènement douloureux que nous avons vécu. Mais compte tenu de la disponibilité de qualité, du Président fondateur de ce parti, nous avons traditionnellement décidé de commémorer cet anniversaire ».

De Siradiou Diallo, il retient un « homme pétri d’expériences, de qualités et de vertus humaines ». Je retiens de lui, un homme courageux, affable et dédié surtout à la cause de son parti et à la Guinée qu’il aimait profondément. Il se souvient d’ailleurs, « des années durant, Siradiou Diallo s’est employé à lutter pour le progrès et le renouveau de la Guinée. Et c’est justement pour cela que notre parti porte cette dénomination. Et Monsieur Siradiou a toujours été un rassembleur, un fin politique aussi très attachant et qui avait toujours de gentils mots pour les uns et les autres, mais aussi plein d’humour ».

B.Abdallah/Aminata.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here