A LA UNEPolitique

Sur l’arrestation d’Etienne Soropogui, Mory Condé précise: « il savait bien qu’il était recherché par la police….»

Etienne Soropogui, homme politique guinéen et président du parti  » Nos Valeurs Communes » a été mis aux arrêts par des agents des forces de l’ordre, le samedi dernier dans la banlieue de Conakry, avant d’être conduit à la Direction Centrale des Investigations judiciaires (DCI-J). Pour lever l’équivoque sur le flou quant à cette arrestation, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation a indiqué ce lundi, 26 septembre 2022 chez nos confrères d’Espace que cet acteur politique était bien au courant de ce qui le quêtait.

« Des gendarmes lourdement armés et sans aucun mandat ont enlevé le leader pro-démocratie avant de le déporter à la direction centrale des investigations judiciaires de la gendarmerie», avait dénoncé les membres du Front National de Défense de la Constitution (FNDC), dans un communiqué rendu public, quelques heures qui ont suivi cette arrestation. Comme pour dire que chacun sauve son honneur entre le pouvoir et l’opposition, le Ministre Mory Condé du MATD, a lui aussi, justifié ce qui motivé la capturation de cet opposant.

«Monsieur Etienne Soropogui est visé par une plainte. Un mandat a été décerné par un parquet et la gendarmerie dispose de ce mandat depuis plusieurs jours et semaines. Ces forces de l’ordre étaient à la recherche de la personne qui est restée longtemps cachée. Après, la gendarmerie a déposé la convocation à son domicile, qui a suivi le président du quartier où il habite et au niveau de la mairie où il se trouve. Je pense que le code de procédure pénale en la matière, permet que lorsque la gendarmerie ayant utilisé tous ces recours, lorsqu’elle a connaissance d’un lieu où se trouve la personne, peut aller pour procéder à son interpellation et c’est ce que la gendarmerie a fait », a expliqué Mory Condé, avant de préciser plus loin : « je vous dis dans les faits, je signe et je persiste que Monsieur Etienne savait pertinemment qu’il était recherchée par la police depuis plusieurs temps», a-t-il tranché.

A LIRE =>  Sanctions de la CEDEAO: des avoirs financiers de Doumbouya, Amara et autres membres du CNRD, gelés et interdits de voyager

Sâa Robert Koundouno

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »