A LA UNEJustice et Droit

N’zérékoré: un candidat fraudé au Baccalauréat unique session 2022 jugé et condamné à 3 mois de prison avec sursis 

Suites examens nationaux effectués sur toute l’étendue du territoire guinéen, ils sont nombreux les candidats qui ont failli aux règles édictées par le ministère: la non utilisation de téléphone par un candidat dans un centre ou salle d’examen bref la tricherie de tout genre. En effet, pour la préfecture de N’zérékoré, six (6) jours après la fin du baccalauréat unique session 2022, le candidat nommé Lancei Kourouma du lycée collège Madjikan Traoré qui a été fraudé lors des examens, a comparu devant le juge du tribunal de première instance de N’zérékoré ce lundi 27 Juin 2022 pour des charges de fraude aux examens et concours publics. Lui faisant savoir toute la charge qui pèse sur son épaule, le fraudeur a reconnu les faits qu’on lui a reprochés tout en demandant pardon. Toutes les questions qui lui ont été adressées étaient répondues par l’affirmative, il a justifié la fraude par le manque de moyens financiers.

Pour M. André Fara Fomba TENGUIANO, la fraude qui est devenue une gangrène en milieu scolaire et secoue vraiment le système éducatif,
« Les élèves sont les futurs cadres de demain, si la fraude commence dès le banc de l’ecole, il est fort probable que cela puisse se répercuter même dans leur vie professionnelle future. S’ils seront aux commandes demain, il n’est pas exclu qu’ils se rappellent de leurs vieilles habitudes » conseille ce magistrat. Plus loin il revient largement sur la peine que doit subir ce candidat selon le code pénal.

A LIRE =>  Guinée: vers la construction de 4 hôpitaux régionaux à l'image de Donka et Ignace Deen

« Le nommé Lancei Konaté a été condamné à 3 mois de prison assortis de sursis et soumis à un paiement d’une amende
de 500.000fg. Juste qu’il sache qu’il est dans le viseur de la justice aussi, une mise en garde pour d’éventuelles infractions qui pourraient à nouveau le conduire devant le juge. Ils étaient là nombreux les élèves qui ont dû prendre note de ce qui se passe. Je crois que cela va leur service de leçon. A ce qui concerne le sursis, c’est une condamnation qui est prévue dans nos textes de loi ( *articles 135 et suivants du code penal* ). Ce sont des articles *686 et 687* du même code qui prévoient l’infraction 《 *la fraude dans les examens et concours publics》*  » a t’il bien éclairci.

À noter que cette condamnation est une première dans les couloirs du système éducatif. Espérons que cette allure puisse perdurer pour désormais mettre hors d’état de nuire les brebis galeuses.

Stéphane François TATO depuis N’zérékoré pour Aminata.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »