A LA UNEPolitique

Médiation en Guinée: voici ce qui a filtré de la rencontre entre Boni Yayi et l’ANAD, le RPG, la CORED, FNDC politique

L’envoyé spécial de la CEDEAO Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest, poursuit ses séries rencontres, entamées hier au compte de sa médiation. Pour désamorcer la crise qui mine la vie politique guinéenne, Dr Thomas Boni Yayi s’est tout d’abord entretenu avec les religieux dans un receptit hôtelier de Conakry. Ce jeudi, 25 août 2022, ce sont des leaders politiques du RPG ancien par parti, de ceux des coalitions dont l’ANAD, la CORED et le FNDC politique qui ont eu à discuter avec l’ancien Président Béninois.

Ce sont Fodé Oussou Fofana, Cellou Baldé, Étienne soropogui, Diabaty Doré qui répondu à cette invitation au compte de l’ANAD, une coalition présidé par Cellou Dalein Diallo de l’UFDG, absent au pays depuis quelques mois. Ancien parti au pouvoir, le RPG ar- en-ciel a été représenté par Sékou Souapé, Kiridi Bangoura, Lansana komara. Quant à la CORED, ce sont Bouya Konaté et Mamadou Sylla qu’on a pu noter. Le FNDC-politique lui, a été représenté par Boubacar Barry de l’UFR.

« Nous avons été reçu par le médiateur de la CEDEAO le président Boni Yayi. Il nous a accordé suffisamment de temps. 3h d’horloges pour évoquer avec nous les éléments constitutifs qui peuvent permettre à la Guinée de mettre en œuvre les bases d’une transition apaisée et inclusive. Les discussions ont touchées et la méthode globale de mise en place du cadre de dialogue aussi. Ajouter à ceux-ci, des éléments qui doivent être contenus dans ce cadre de dialogue. Nous avons pris l’engagement avec le médiateur que les éléments des discussions que nous avons eues et les prochaines étapes restent à sa discrétion pour les autorités de la place pour les chefs d’État de la CEDEAO et pour la presse», a restitué Kiridi Bangoura qui a porté la voix de ses pairs.

A LIRE =>  Manifestation du FNDC à Bruxelles: Cellou Dalein invite les militants de l'UFDG et de l'ANAD à répondre massivement 

Il faut rappeler que l’occasion a été mise à profit par ces coalitions, opposées aux 36 mois comme durée de la transition, d’exposer leurs préoccupations au médiateur.

Sâa Robert Koundouno

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »