Ce drame a eu lieu dans la nuit du vendredi 20 au samedi 21 septembre dernier Chez Elhadj Boubacar Bah domicilié au secteur Gnatakoly quartier Enta marché dans la commune de Matoto en banlieue de Conakry.

Selon les informations recueillies auprès de la famille du défunt, il s’agit d’un jeune élève de 9 ans du nom de Mamadou Dian Bah.

A en croire El hadj Ibrahima Sory Bah oncle du défunt le drame a eu lieu aux environs de 00 heures à l’absence du propriétaire de la maison. C’est  dans les bandes de 23 heures 50 que j’ai été saisi par coup de téléphone du fils à mon grand frère que le fils de mon grand frère qui est au village s’est suicidé. Je suis venu sur les lieux pour constater les faits. Le défunt  s’appelle Mamadou Dian Bah âgé de 9 ans. Il était seul dans la chambre. Son père et sa mère sont au village. Il est venu ici pour étudier. Au village comme son père a un fusil calibre 12, il était même habitué à le porter pour son père en allant au champ. Voyant le même modèle ici, il a pensé peut être que c’est la même chose. Connaissant manipulé l’arme, il a peut être soutiré une balle qui lui sera fatale. Il n’y avait que des femmes et de petites filles dans la maison. Les jeunes qui étaient dans les annexes se sont précipités dans la maison après avoir entendu le coup de fusil. Ils pensaient tous à un court-circuit comme le courant venait d’arriver. Dès mon arrivée sur les lieux, j’ai informé les autorités qui n’ont pas tardé à venir», a-t-il expliqué.

Interrogé sur le sujet, Alassane Diallo chef  du secteur Gnatakoly a fait savoir que c’est vers 00h qu’il a  été informé par la famille d’El hadj Boubacar que le jeune Mamadou Dian s’est suicidé en manipulant mal une arme qui était dans la chambre où il passait la nuit.
« A mon tour j’ai remonté l’information au niveau du chef du quartier. Arrivés sur les lieux du drame, nous avons constaté que l’enfant est décédé la tête complètement écrasée. Un fusil calibre12 deux canons était à côté de lui. Selon les femmes qui étaient dans la maison, l’enfant était seul dans la chambre. Informée, madame le procureur de la république a demandé à ce que le rapport fait la gendarmerie départementale de Enta soit déposé à son niveau. Nous sommes à leur écoute pour la suite», a-t-il ajouté
Aux dernières nouvelles, les autorités avant d’autoriser l’inhumation de Mamadou Dian Bah le samedi 21 septembre 2013 après la prière de 14 heures, auraient saisies  le fusil.
Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com
 
+224 622 30 49 42