Rate this post

Près de deux mois après la démission du Président Bakary Fofana à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), le Conseil National de la Société Civile Guinéenne (CNOSCG), tarde à désigner un de ses membres devant représenter la Société Civile au sein de la CENI. L’institution chargée d’organiser les élections et référendums en République de Guinée.

Cette situation amène votre quotidien en ligne www.Aminata.com à s’interrogé sur ce retard. Voici nos premiers constats.

D’après des indiscrétions, deux candidatures se sont présentées au niveau de Conakry qui sont respectivement la candidature du Vice-président chargé des questions économiques du conseil, Dr Alpha Abdoulaye Diallo et celle du Secrétaire national de renforcement des capacités du même conseil, Macky Guissé. Et, une troisième candidature venant d’une des régions dont on ignore encore le nom. Malgré, ces trois candidatures, le CNOSCG peine toujours à désigner son représentant au sein de la CENI.

Pourquoi le CNOSCG accuse-t-il un retard pour le choix d’une candidature dans les trois qui se sont manifestées? A quoi joue le Président de ce conseil Dr Dansa Kourouma ? Il n’y a-t-il pas une ou des mains invisibles derrière cette affaire ?

Selon des informations dignes de foies, des mains de certaines personnes seraient derrière ce choix, c’est notamment le président sortant, Bakary Fofana, Kabinet Cissé et d’autres…qui tous soutiendraient la candidature de Dr Alpha Abdoulaye Diallo, mais qui malheureusement occupe plusieurs postes de responsabilités au nom du CNOSCG G et de l’ITIE toutes des structures de la société civile. Ces casquettes devraient en principe sa candidature pour la place de commissaire à la CENI. D’abord, il est Président de Publiez Ce Que Vous Payez (PCQVP); ensuite, président du Réseau Afrique Jeunesse de Guinée (RAJGUI); membre de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) ou il représente le CNOSCG depuis 2014 avec son binôme Kabinet Cissé. Aussi, il est membre du comité de pilotage du (PASOC), un programme d’appui de l’Union Européenne à la Société Civile.

De son côté, Macky Guissé aussi occupe un poste de responsabilité, celui du responsable de la commission chargé de l’audit … ; une commission interne du CNOSCG.

En tout cas, les textes qui régissent les structures de la société civile sont claires : « tous les membres sont égaux en droits en devoirs ».

Le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, Me Salifou Kébé a rappelé ce mardi 17 octobre 2017, que toute personne qui sera désigné par un parti politique ou une structure de la société civile, ne portera plus le manteau de sa structure d’origine, mais plutôt celui de la CENI qui regorge des textes juridiques.

A quand la désignation d’un membre de la société civile pour la CENI ? Qui Dr Alpha Abdoulaye Diallo ou de Macky Guissé va-t-il cédé au profit de son collègue ? Voici les principales questions qui taraudent les esprits.

Affaire à suivre…

Oumar M’Böh pour Aminata.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here