A LA UNENouvelles des Regions

Manifestation des femmes de Fria: les forces de l’ordre accusées d’une répression sauvage

Depuis lundi des femmes manifestent dans la commune urbaine de Fria pour exiger le départ de leur préfet. Selon Madame Hawa Bah porte-parole de ces femmes, cette manifestation a été réprimée dans la nuit du mardi 14 mai 2019 par des éléments des forces de l’ordre venus de Boké et de Conakry.

Il est accusé aux forces de l’ordre de pulvériser du gaz lacrymogène les concessions, de défoncer des portes de maisons, de vol de biens comme des téléphones et d’une brutalité sauvage sur les citoyens de la localité.

Aux dires de cette dame, beaucoup de manifestantes ont été blessées et conduites à l’hôpital. Cette répression a poussé les jeunes à se révolter en barricadant les différents artères de la ville.

Pris à partie par les forces de l’ordre malgré l’exposition de sa carte de presse, le correspondant de guineenews.org dans la cité de l’alumine a été grièvement blessé.

Selon une source locale, il y a un grand risque d’affrontements ce mercredi 14 mai entre populations locales et forces de l’ordre.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

A LIRE =>  C’est quoi cette indignation sélective ?
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks