Mandiana: après des violences meurtrières, vive tension entre militaires guinéens et maliens
5 (100%) 1 vote

Aux dernières nouvelles recueillies au près de l’un des jeunes guerriers de Banlandou joint au téléphone :‹‹ à l’heure actuelle, l’armée malienne est venue en grand nombre ce mercredi 29 novembre 2017 pour prendre le corps des gendarmes tués sur le champ d’affrontement avec les donso guerriers de Balandou à cause d’une portion de terre ce lundi 27 novembre dernier››.

Notre informateur poursuivant son intervention, a signalé qu’il avait eu à causer avec l’une de ses soeurs mariée à Bamako, que les autorités militaires du Mali, après avoir ramené leurs corps, se plaignaient en disant que: ce ne pas de fait que leurs soldats sont morts qui fait mal mais ce qui les a beaucoup touché, de fait que certaines parties sensibles du corps de leurs soldats ont été enlevées (oreilles, sexe, mains), qui fait plus de mal, mais ils payeront ça ces villageois››

En ce moment ci, plus de 55 gendarmes et militaires sont à Kanté dougou Balandou pour renforcer la sécurité du village car les rumeurs coulent par tout que l’armée malienne se prépare pour venir se venger.
Les donsos, féticheurs et les militaires guinéens sécurisent actuellement ledit village guinéen en conflit domanial avec Gnèwoulénny du côté Malien.

A suivre…

Mamadou Hawa Keita depuis siguiri pour aminata.com

PARTAGER