L’ancien ministre de la communication, Alhousseiny Makanera Kaké est en désaccord avec son allié politique Cellou Dalein Diallo, chef de l’opposition guinéenne suite à l’installation du maire de Boké. En conférence à la maison de la presse de Coleyah (Conakry), ce mercredi 7 novembre 2018, il s’est prononcé sur ce malentendu qui fait le buzz dans la cité avec le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG).

Dans son intervention, Makanera Kaké reconnait des rumeurs (excuses et pardon à Cellou Dalein) qui le font qualifier de tous les noms d’oiseaux dans la classe politique guinéenne qu’il a bel et bien demandé des excuses au leader de l’UFDG quand il voulait adhérer au sein de l’opposition républicaine. « Je suis fier d’avoir présenté à M. Cellou Dalein Diallo des  excuses au siège de son parti. J’ai demandé aussi pardon parce que demander pardon  quand on a tort, c’est de la modestie. Ce n’est pas une faiblesse comme certains le pense. Seul Dieu ne se trompe pas. Tout humain doit demander pardon parce qu’il se trompe », s’est-t-il défendu

Accueilli à bras ouvert au sein de l’opposition réblicaine, M. Kaké était le porte-parole de l’opposition républicaine en remplacement d’Aboubacar Sylla, actuel ministre des transports. Il a poursuivi ses propos en expliquant comment il a été écarté par son allié lors de l’installation du maire de la ville de Boké

« Nous avons travaillé et pris la décision d’aller ensemble aux élections locales du 4 février dernier. Quand on a eu des conseillers municipaux, on s’est retrouvés pour prendre une décision sur la suite. Lors de l’installation du maire de Boké, l’Union des forces Démocratiques de Guinée m’a mis de côté pour soutenir la candidature de Mamadouba Tawel Camara à la mairie de Boké ».

Poursuivant, l’ancien porte-parole de l’opposition républicaine a pointé un doigt accusateur contre  l’UFDG d’avoir débauché un conseiller municipal élu sur la liste qu’il a conduite dans cette ville minière. « Comment vous pouvez comprendre que vous faites campagne pour quelqu’un, il est élu sur votre liste et on le retourne contre vous. On va au-delà de l’ethno-stratégie pour vous écarter. Mais quand même, quel que soit ce quoi, j’ai au moins ma dignité que je ne vais jamais perdre ».

Suite à cette situation qu’il juge de trahison, Makanéra Kaké décide de prendre ses distances avec Cellou Dalein Diallo pour tenter une nouvelle chance de récupérer la confiance du chef de l’Etat Alpha Condé.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

PARTAGER