Général Ansoumane Bafoé Camara, directeur national des Unités d'intervention de Police
Général Ansoumane Bafoé Camara, directeur national des Unités d'intervention de Police

Les forces de défense et de sécurité continuent de réprimer les manifestations de l’opposition en Guinée. La journée ville morte appelée par les opposants au régime Alpha Condé ce mercredi 7 novembre 2018 s’est soldée par au moins deux morts et une quatre blessés par les balles des forces de l’ordre.

À Wanidara, Mamadou Alimou et Bella Diallo ont été abattus à 19 heures ce mercredi. Deux autres ont ont été grièvement blessés. Des éléments des services de sécurité et des bérets rouges de l’armée guinéenne sont accusés dans ce double meurtre.

Depuis l’arrivée du président Alpha Condé au pouvoir, 100 partisans de l’opposition ont été tués par les forces de l’ordre lors des manifestations politiques.

Ces 100 victimes sont tous originaires de la moyenne Guinée, région natale de Cellou Dalein Diallo président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et chef de file de l’opposition guinéenne.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

PARTAGER