Rate this post

La préfecture de Macenta en Guinée forestière, située à 801 Km de la capitale Conakry, dispose d’une Ecole Nationale d’Agriculture et d’Elevage (ENAE). Créé en 1956, le site qui l’abrite est à Mori Ouléndou, à environ 4 Km de la commune urbaine.

A ce jour, les infrastructures de cette école professionnelle sont très vétustes, avec des murs lézardés, des charpentes en lambeau… Beaucoup de bâtiments sont inoccupés et abandonnés dans des herbes. C’est le véritable problème qui se pose dans cette école témoigne Arnaud Saa Léno, chef des travaux : « L’infrastructure est quand même importante mais se trouve dans un état délabré. Beaucoup de bâtiments qui datent de 56 [1956] sont dans un état de vétusté très avancé. C’est surtout le problème qui se pose à nous».

Le besoin de rénovation de l’Ecole Nationale d’Agriculture et d’Elevage de Macenta se pose avec acuité. C’est pourquoi, le chef des travaux, Arnaud Saa Léno, en appelle à l’Etat. « L’appel, c’est de nous venir en aide pour que, vraiment, ces bâtiments soient rénovés et nous donner les moyens pour que nos compétences soient renforcées ».

Sur ce site, l’école normale des instituteurs a été ouverte en 1963, la faculté d’agronomie en 1976 et l’Ecole normale d’agronomie en 1984, devenue plus tard l’Ecole Nationale d’Agriculture et d’Elevage dont la vocation est de former des techniciens et contrôleurs en agriculture et en élevage.

Mamady 2 CONDE

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here