Les enseignants de Macenta, fidèles au mot d’ordre de grève déclenchée par le syndicat libre des enseignants et chercheur de Guinée (SLECG ) ont été intimidé de reprendre les cours ce mercredi 29 novembre 2017, par les autorités en place a appris aminata.com

Selon les informations données par un enseignant de la localité les syndicalistes du SLECG de Macenta ont été intimidés par le préfet et le directeur communal de l’éducation (DPE) de reprendre les cours. Sinon des sanctions lourdes serons prises à leur endroit. C’était à l’occasion d’une réunion convoquée par la Direction préfectorale de l’éducation à la maison des jeunes de Macenta.
Les enseignants regroupés massivement dans cette maison des jeunes n’ont pas été satisfaits de cette décision ” nous ne sommes pas contents de cette décision des deux responsables de la préfecture, le Directeur préfectoral de l’éducation de Macenta et le préfet . Mais que faire nous serons obligés d’aller en classe parce qu’une forte pression pèse sur nos têtes sinon c’est la défense commune de tous les enseignants de Guinée. Donc, je regrette très fort cette pression que nous sommes victimes aujourd’hui de la part des autorités parce que nous ne sommes pas dans un État de jungle ” regrette l’enseignant

Depuis l’annonce du ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation de la reprise des cours dans les établissements scolaires, le démarrage des cours dans certaines écoles tarde toujours a être effectif à conakry et à l’intérieur du pays.

Zeze Enema Guilavogui pour aminata.com
téléphone :+00224 622 34 45 42
zezeguilavogui661@gmail.com

PARTAGER