La crise politique prend de jour en jour de l’ampleur. Suite à la publication au compte goûte des résultats partiels et provisoires, le ton monte entre l’opposition et la commission électorale nationale indépendante.

Lors d’une conférence de presse qui se tient en ce moment même, l’opposition, a dans une déclaration “exigé” l’annulation du scrutin législatif de 28 septembre dernier. Selon les opposants, les anomalies, les fraudes et les bourrages d’urnes entachent “gravement” la crédibilité du scrutin.

 

L’opposition, menace de recourir  les “voies légales” y compris les manifestations de rue Garcinia Fruit si sa demande d’annulation n’est pas prise en compte. Dans cette déclaration, les opposants ont invité leurs militants, sympathisants de l’intérieur et de l’extérieur de la Guinée de se tenir “prêts” pour les manifestations. Tous les principaux opposants étaient présents à la conférence. Il y avaient notamment Cellou Dalein Diallo de l’UFDG, Sidya Touré de l’UFR, Lansana Kouyaté du PEDN, Jean Marie Doré de l’UPG, Mouctar Diallo des NFD, Aboubacar Sylla de l’UFC, … Nous y reviendrons.

 

Une dépêche de Alpha Oumar Diallo
alpha.oumar@aminata.com
+224 666 62 25 24

PARTAGER