A LA UNENouvelles des Regions

Lelouma: des femmes font trois km pour partager de l’eau avec des animaux d’élevage

Bourrouwoy Gneli secteur du district Djidala dans la commune rurale de Balaya à Lelouma manque cruellement d’eau et le seul point local d’approvisionnement nécessite entre deux et trois km de marche.
Pour s’y rendre les femmes font une file et doivent attendre chacune son tour dans cet environnement où elles se disputent la denrée vitale avec les animaux qui viennent aussi éteindre leur soif nous confie une vieille dame rompue par le poids des charges ménagères.
Hassanatou Diallo est une femme nourrice, elle vit dans la localité depuis 20 ans et doit faire la corvée d’eau dès la pointe du jour, elle est consciente que l’eau disponible n’est pas potable mais ne peut mieux obtenir quitte à faire face aux maladies d’origine hydrique.
Mamadou Pete Diallo est le responsable du secteur, il est aussi relai communautaire (RECO), sa présence est utile pour les cas simples de maladie mais quand le cas empire il faut des branchages pour transporter le patient au centre de santé parfois situé à 15 ou 20 bons kilomètres.
Faute de moyens, pour une autre source d’eau plus potable, la seule action impulsée a été de draguer et d’approfondir le point disponible nous explique-t-il.
Oury Diallo autre citoyen des lieux est sensible au calvaire des femmes et au manque d’alternative voilà pourquoi il implore de l’aide pour que l’avenir de ces centaines de villageois puissent s’éclairer davantage et que leur santé soit mieux préservée via une source d’approvisionnement plus moderne et moins risquée.
TkilaTounkara
A LIRE =>  Pita_Un acte d’incivisme isolé coupe la ville de sa desserte en eau
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »