Guinée : le nouveau bâtiment de la maison de la Presse inauguré à Kipé

Inauguration de la maison de la presse à Kipé
Inauguration de la maison de la presse à Kipé

Après avoir passé plusieurs années à Coleyah Lansébounyi dans la commune de Matam, la maison de la Presse(MDP) de Guinée a été délocalisée à Kipé à quelques mètres du cyber JMJ dans la commune de Ratoma en haute banlieue de Conakry. L’inauguration de ce nouveau local a eu lieu dans la matinée de ce vendredi 3 mai 2019.

La cérémonie d’inauguration de cette maison toujours en location a connu la présence du ministre de la communication, du représentant adjoint du programme des nations unies pour le développement (PNUD), la Haute autorité de la communication, les associations de presse, le syndicat de la presse privée, les responsables de ladite maison et de nombreux journalistes.

Dans son discours, Amadou Tam Camara, président du Conseil d’administration de la maison de la presse a fait savoir que cette délocalisation en haute banlieue est due aux énormes difficultés financières que la MDP rencontre depuis deux ans.

“Confrontée à d’énormes difficultés financières depuis deux ans quand l’Union européenne a cessé son aide annuelle pour son fonctionnement, la maison de la presse n’avait d’autre choix que de déménager dans la haute banlieue de Conakry pour amoindrir les coûts de location qui absorbaient toutes ses finances”, a-t-il entamé.

Pour lui, la solution pérenne et définitive est une maison de la presse construite par le gouvernement guinéen pour la presse, comme cela s’est fait au Mali, au Sénégal, en Côte d’Ivoire etc.

“Nos équipements informatiques devenant obsolètes, nous avons sollicité le concours du programme des nations unies pour le développement (PNUD). Il a favorablement répondu à l’appel en livrant deux ordinateurs bureautiques, cinq modems wifi pour internet, quatre imprimantes, trois photocopieuses, et six onduleurs, soit une valeur totale de cent quatre vingt quinze millions deux cent cinquante mille francs guinéens (195 250 000 GNF)”, a-t-il indiqué.

Prenant la parole, Eloi Kouadio représentant adjoint du PNUD en Guinée a dit que ce don n’est qu’un début d’une action qui va se poursuivre en partenariat avec le ministère de la communication.

À l’en croire, son institution va être parmi ces partenaires qui contribuent à faire en sorte que les médias guinéens soient à la hauteur de l’attente du peuple mais aussi des responsabilités qui sont les leurs.

De son côté, Amara Somparé ministre de l’information et de la communication a laissé entendre que la construction d’une maison de la presse est déjà dans l’agenda du gouvernement Kassory Fofana.

“La réalisation d’un bâtiment proprement parlé, je pense que c’est une préoccupation du gouvernement de la République et le président en est tellement soucieux, qu’il l’a inscrite dans le cadre organique du ministère de l’information et de la communication. À titre de projet et programme, il existe la réalisation de la maison de la presse pour les journalistes guinéens. Nous avons déjà une proposition architecturale que nous sommes en train d’étouffer et je pense que très bientôt nous allons nous mettre en quête de financement pour pouvoir réaliser cette maison de la presse”, a-t-il promis.

Le 3 mai 2018 lors de la célébration de la journée internationale de la liberté de la presse, le président Alpha Condé avait rejeté cette demande des journalistes qui selon lui, vendent une mauvaise image de son régime.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942