orange guinee guicopres uba guinee votre
Ouverture de la première réunion du Comité Inter-Parti pour les législatives
Ouverture de la première réunion du Comité Inter-Parti pour les législatives

Législatives 2019 : ouverture de la première réunion du Comité Inter-Parti

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) avec l’appui de National Democratic Institute (NDI) et son partenaire USAID a procédé ce jeudi 27 juin 2019 à l’ouverture de la première réunion du Comité Inter-Parti dans un réceptif hôtelier de Conakry.

Cette rencontre a mobilisé plus de 100 participants venant de différentes organisations nationales et internationales, notamment des leaders politiques, de la société civile, des départements ministériels, des associations de la presse, des partenaires techniques et financiers et des institutions républicaines.

Dans son intervention, le directeur général de NDI en Guinée s’est réjoui de la volonté de son organisation d’accompagner cette première réunion du Comité Inter-Parti.

« C’est un honneur pour le NDI d’accompagner et de participer à la cérémonie d’ouverture de cette première réunion du Comité Inter-Parti. Le Comité Inter-Parti est la plateforme à la CENI d’échanger et de partager les informations utiles et importantes avec les parties prenantes des processus électoraux. Le NDI avec son partenaire USAID n’a jamais ménagé ses efforts pour accompagner la CENI dans la tenue de ses réunions. Nous avons voulu marqué cette première réunion par la seule de la nécessité pour la CENI de partager des informations importantes sur les premières étapes du chronogramme qui devait conduire à la prochaine élection législative », a déclaré Paul Amegakpo.

Reconnaissant qu’il faut l’avis de l’opinion publique et l’initiative de la CENI dans le cadre du processus électoral, le directeur a poursuivi en précisant que c’est la CENI elle-même qui animerait toutes les thématiques, donc, le NDI n’a apporté que l’assistance logistique permettant justement à toutes les parties prenantes qui se sont retrouvées à l’ouverture de la première réunion du Comité Inter-Parti.

« Nous avons toujours compris que la transparence est… de l’information. Donc, il est important que les acteurs politiques mais aussi de la société civile qui représentent l’intérêt public puissent avoir les informations utiles et fiables. Cette première réunion ne sera pas la dernière parce que le rôle de la CENI c’est de voir le Comité Inter-Parti (CIP) décentralisé dans les différentes régions du pays et pourquoi pas dans les circonscriptions électorales au niveau des préfectures », a-t-il ajouté.

A cette occasion, il a rassuré que le NDI continuera a apporté ses appuis et sollicitera également la disponibilité de ses partenaires à appuyer ce rendez-vous important pour la transparence et également pour l’apaisement du processus électoral.

De son côté, le premier vice-président de la CENI, en même temps président du CIP s’est accentué sur le thème de cette activité qui est « le défis organisationnels liés à la mise en place, fonctionnement et critère de désignation des membres des départements ».

Pour Bakary Mansaré, l’objectif général de cette réunion, c’est d’informer et échanger sur les défis organisationnels liés à la mise en place et au fonctionnement des démembrements de la CENI, ainsi qu’à l’application de certaines recommandations issues de l’audit du fichier électoral avec les acteurs du processus électoral.

En spécifiant cet objectif général, le président du CIP a indiqué que : « c’est de partager les défis organisationnels liés à la mise en place des démembrements de la CENI, partager les critères élaborés par la CENI pour le choix des membres des démembrements, présenter le tableau de bord juridique des élections législatives, informer les parties prenantes sur le processus de recrutement d’une société d’ingénierie informatique pour l’obtention d’une solution complète de gestion du fichier électoral ».

Les résultats attendus au cours de ce projet sont entre autres selon la commission d’organisation, sont les défis liés à l’installation et au fonctionnement des démembrements qui seront partagés avec les acteurs, les critères proposés par la CENI pour le choix des membres des démembrements seront aussi partagés avec les acteurs, le tableau de bord juridique des élections législatives sera présenté aux acteurs, les parties prenantes seront informées sur le processus de recrutement d’une société d’ingénierie informatique pour l’obtention d’une solution complète de gestion du fichier électoral.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »