PolitiqueUncategorized

Le Ministère de l'éducation prit d’assaut par de nouveaux enseignants

Les enseignants nouvellement recrutés de la fonction publique au compte de l’éducation réclament le payement de leurs arriérés de 5 mois. Cette manifestation a eu lieu ce lundi 10 mars 2014 devant le ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation sis à Témétaye dans la commune de Kaloum. Où, des centaines d’enseignants réclament le payement sans délai de 5 mois d’arriérés.

« Je m’appelle Mamadou Tanou Diallo enseignant. On a été recruté depuis le mois d’octobre, mais jusqu’à présent on ne nous paye pas. Ils [les cadres des ministères ndlr] nous roulent dans la farine. A chaque fois, ils nous demandent d’aller et de revenir le lendemain, des promesses qui n’ont jamais abouti. Donc,  aujourd’hui, au lieu qu’on aide nos parents, ce sont eux qui nous viennent en aide après avoir fini d’étudier et recruter aussi. C’est vraiment déplorable« , a-t-il déploré.

Boubacar Camara est aussi enseignant il dit la même chose et donne plus de détails, « nous sommes là pour revendiquer au tour du paiement de nos arriérés de 5 mois. Ensuite, sera suivi le cas de nos collègues dont les noms ont été omis afin qu’ils puissent être rétablit dans leurs droits. Nous allons suspendre les cours et continuer à manifester jusqu’au paiement de nos arriérés« , promet M. Camara.

A LIRE =>  Transition en Guinée, résumé de la journée du vendredi, 15 octobre 2021

Le ministre dudit département, Ibrahima Kourouma joint par nos confrères de la Radio Nostalgie pour sa version des faits de cette situation, déclare être préoccupé de l’arrivée du Président Malien Ibrahima Boubacar Keita (IBK).

 

Oumar M’Böw pour Aminata.com
622624545/666369744
mbooumar@gmail.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks