Le message de Cellou Dalein Diallo aux Guinéens de l’étranger

Cellou Dalein Diallo
Cellou Dalein Diallo

Après l’Angleterre, le principal opposant au régime Alpha Condé poursuit actuellement sa tournée aux Etats-Unis avant de rallier la capitale guinéenne.

Au cours du meeting organisé à Birmingham, Cellou Dalein Diallo a lancé la quintessence du message qu’il entend livrer aux Guinéens et aux autorités des pays qui l’accueillent. «Alpha Condé a utilisé la division, la haine, la stigmatisation, l’exclusion pour régner. Aujourd’hui les Guinéens ont compris qu’il n’est pas question d’aller à un 3e mandat. Vous devez renforcer activement le Front national pour la défense de la Constitution (Fndc). Toute la lutte contre le 3e mandat se fera dans le cadre du Fndc. En Guinée, la quasi-totalité des partis politiques militent dans le FNDC. Toutes les organisations de la société civile militent dans le FNDC. Les artistes, les intellectuels, les magistrats, aucun guinéen ne veut du 3e mandat. Croyez-moi, nous sommes prêts à mener le combat pour barrer la route aux promoteurs du troisième mandat. Il (Alpha Condé, ndlr) n’a pas amélioré les conditions de vie des guinéens, il n’a pas favorisé la consolidation de l’unité nationale. Au contraire, il n’a rien fait de positif sauf s’emparer lui et son clan des richesses du pays pour s’enrichir (…). Nous n’allons pas permettre qu’il s’octroie une présidence à vie. Nous devons tous lutter contre ça. Vous ici, nous là-bas, nous devons nous mobiliser. Vous avez écouté le Kountigui de la Basse Côte, les imams, ils se sont tous prononcés contre le troisième mandat. Alpha Condé pensait, par la corruption et l’intimidation, influencer tous les leaders d’opinion pour que tout le monde soutienne le projet de troisième mandat. Aujourd’hui, nous voulons que M. Alpha Condé, après ses deux mandats, parte et qu’il laisse les Guinéens choisir, enfin, librement leur président. A cet égard, vous devez être confiants, les Guinéens nous font confiance.»

En Europe comme aux Etats-Unis, le chef de file de l’opposition remobilise l’électorat et les partenaires de la Guinée dans cette dynamique de lutte pour l’alternance au sommet de l’Etat dès la fin du second mandat d’Alpha Condé en 2020.

Par Le Populaire