Le secrétariat exécutif du Comité national de lutte contre le Sida (CNLS) en collaboration avec la branche de l’ONU Sida à Conakry a organisé à l’intention des journalistes la restitution du forum “Media et VIH” tenu à Abidjan au mois de juillet 2013. La rencontre de restitution  a mobilisé plusieurs professionnels de médias ce mardi 28 janvier dans un espace hôtelier de la place.

D’après une note du CNLS, cet atelier est de restituer les résultats du forum d’Abidjan qui a regroupé 25 journalistes venus de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Parmi les participants figurent trois journalistes guinéens.

 

Iboun Conté, président du Réseau des médias d’Afrique pour la lutte contre le sida, de la Tuberculose et le Paludisme (REMASTP-Guinée) s’est concentré sur la nécessité de l’implication des médias dans le combat contre la pandémie du siècle. Il a soutenu que les médias ont largement participé à la régression du Sida en Afrique notamment en Guinée. M. Conté a invité les partenaires techniques financiers à promouvoir des relations avec les médias car, ajoute-t-il, “ont permis d’inverser la tendance dans ces dernières années sur  la riposte contre la Sida“.

 

Félicité N’dimira Nsabimana, coordinatrice de l’ONU Sida en Guinée, tout reconnaissant des résultats “encourageants” enregistrés, a soutenu que des efforts restent encore à faire.  En signe de la persistance du Sida, elle note 29 millions des adultes décédés, un million d’infectés en 2012 rien que dans le continent africain. Mme Nsabimana, a souligné que  tout le monde doit s’investir pour éradiquer cette “crise mondiale” y compris les médias. Elle a loué les efforts de la presse pour son engagement à la lutte contre le Sida.

De son côté, Dr. Abass Diakité, secrétaire exécutif du CNLSS, a dans son discours d’ouverture réaffirmé l’engagement de son institution à associer les médias dans la lutte contre la pandémie en Guinée. Après les discours protocolaires, les trois journalistes qui ont participé au Forum  ont à tour de rôle relaté les débats qui ont marqué la rencontre d’Abidjan.

 

Après l’exposé, les journalistes participants à la restitution ont chacun exprimé ses recommandations. Parmi les retenues, la formation des professionnels des médias dans la collecte, le traitement et la diffusion des informations, les reportages sur le sida dans la capitale aussi bien à l’intérieur du  pays, l’implication des radios communautaires qui sont en contact avec les citoyens. Nagnouman Touré, secrétaire à la communication du CNLSS, tout en se félicitant des résultats de la restitution s’est engagé d’inclure les recommandations dans sa politique stratégique de la lutte contre le Sida.

 

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com
alpha.oumar@aminata.com
+224 666 62 25 24

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here