A LA UNENouvelles des Regions

Labé_Assises préfectorales: justice et réparation comme gage de pardon

Les assises préfectorales de Labé se poursuivent et pour la deuxième journée, les langues se sont progressivement deliées.

Cellou Diallo, acteur local de la société civile à contribuer à rappeler trois événements douloureux de cette dernière  décennie  qui le rendent perplexes.

c’est notamment:

_ Les exactions de feu Colonel Issa Camara sur les populations de Mali;

_ Le départ provoqué de guinéens originaires du Fouta de la haute Guinée  en 2010 et l’assassinat de l’ambulancier de l’hôpital régional en 2020. lors des manifestations  contre le troisième mandat.

<<…Que la justice soit incluse, vérité, justice et réparation…

Rien ne sert de déclarer une vérité  quand les auteurs ne sont pas connus et ne reconnaissent pas leurs faits…>>

Autre participant, Alseny Baldé se réjouit que la parole soit libre dans la salle  mais que le chronogramme partagé fasse fi de la justice le laisse un brin pessimiste.

Alphadio Diallo, pour sa part se donne des notes d’espoir, son argument:

Un promoteur des droits de L’homme ne doit jamais baissé les bras avant de dire sa disponibilité partout où besoin se fait sentir.

Une chose est sûre, comme préalable  un éventuel pardon,la quasi totalité des acteurs présents  aux assises fixent comme gage du pardon, la justice et la réparation.

A LIRE =>  Labé/ Audiences criminelles au TPI: les derniers dénouements

Tkillah Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »