A LA UNESocieties & Divers

Labé_8 mars : Etat des lieux des VBG et des femmes en conflit avec la loi

La région administrative de Labé est coutumière des violences faites aux femmes. Violences qui ont  toutes les formes possibles et imaginables comme les MGF, les viols, les mariages précoces et ou forcés ou encore l’exploitation sexuelle ou à des fins économiques.

De  ce tableau sombre, il y a aussi des femmes en conflit avec la loi et qui ont répondu ou doivent répondre de crimes.

Fatoumata Diakité directrice régionale de l’action sociale indique que la forme la plus insistante de violences  faites aux femmes dans sa juridiction est l’exploitation à des fins économiques, s’attardant sur l’exploitation à outrance d’enfants au grand marché au quotidien sans une quelconque réaction.

L’OPROGEM est représenté à Labé, et Mamadou Ramata Diallo est la première responsable, elle trouve que les violences faites aux femmes sont autant diverses que variées et parmi elles on retrouve :

Les violences conjugales, physiques, les viols, les maltraitances, les mariages forcés et ou précoces, les rapts et autres MGF.

Au tribunal de première instance, les femmes sont encore à l’honneur mais plus en tant que victimes mais autrices de faits répréhensibles.

Selon Amadou Oury Diallo procureur à la maison carcérale de Labé, il y a 6 femmes actuellement détenues dont trois en attente de jugement. Pour les chefs d’accusation pesant sur ces trois femmes nous avons :

A LIRE =>  Détention d'Ibrahima Kassory Fofana: son avocat, Me Djibril Kouyaté parle d'une arrestation préméditée

Assassinat, association de malfaiteurs et escroquerie pour la deuxième et et menaces de mort pur la troisième.

Et les trois qui sont condamnées le sont respectivement pour :

Infanticide et meurtre pour les deux premier cas avec une peine de10 ans de prison ferme et un cas de coups et blessures volontaires ayant entrainé l mort sans intention de la donner.

Tkillah Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »