A LA UNEPolitique

Présidence à vie : la RTG dans le viseur du front anti-3e mandat

Dans une déclaration déclaration publiée ce vendredi 7 juin 2019, le front national pour la défense de la constitution (FNDC) a pris acte de l’évolution du rôle de la radiotélévision guinéenne (RTG) vers la croisade de propagande qu’elle mène actuellement au service du troisième mandat.

« La publication des photographies de certains promoteurs du Coup d’État Constitutionnel en cours, a conduit le pouvoir à réagir au travers d’un communiqué lu sur les ondes de la Radio-Télévision Guinéenne (RTG) et publié sur la page officielle du Ministère de l’Information, dans lequel étaient proférées des menaces et intimidations en tous genres à l’endroit du FNDC. Cependant, les rédacteurs dudit communiqué ont préféré se retrancher derrière le nom de ‘’mouvance’’, comme s’ils redoutaient les conséquences prochaines de leur forfaiture. Aucune manœuvre dilatoire ne saurait détourner le FNDC des objectifs fixés au service de la défense des intérêts du peuple, au moment où une infime minorité promeut par tous les moyens, notamment illégaux, la défense de leurs intérêts personnels », indique-t-il dans la déclaration.

Et de poursuivre: « Le Front National pour la Défense de la Constitution prend acte de l’évolution du rôle de la RTG vers la croisade de propagande qu’elle mène actuellement au service du troisième mandat, en violation des obligations élémentaires de neutralité rattachées au service public. Face à cette radicalisation qui trahit aisément des signes d’affolement du régime, il n’y a qu’une seule alternative : laisser s’installer la dérive autoritaire en cours et acter le déclin de nos libertés chèrement acquises, ou opter pour la défense acharnée des valeurs républicaines auxquelles nous demeurons particulièrement attachés ».

A LIRE =>  Transition en Guinée, résumé de la journée du 11 octobre 2021:

Fidèle à sa démarche initiale, le FNDC promet de redoubler de vigilance afin qu’aucun complice du « Coup d’État constitutionnel » en cours, quel que soit son origine, son statut et son rang, n’échappe à la documentation de ses actes et propos susceptibles d’engager de potentielles poursuites judiciaires.

« C’est pourquoi la publication des photos des ennemis de la Guinée se poursuivra pour que les responsabilités des uns et des autres soient situées en temps opportun », a-t-il fait savoir.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks