A LA UNENouvelles des Regions

Labé_ résurrection de l’éternelle crise entre jeunes et responsable du quartier Lombonnah

Après plusieurs années d bras de fer entre le président du conseil de quartier de Lombonnah El hadj Amadou Tanou Bah et la jeunesse avide de changement et alors que l’affaire est dans un cul de sac, les choses ont éclaté ailleurs notamment dans l’installation des bureaux de jeunesse de quartier entamée courant 2021.

Le chef de quartier de Lombonnah, désireux de se retirer une épine du  pied et trouvant l’occasion de se défaire d’Alpha Oumar Sow ‘’Blé Goudé’’ jusque-là à la tête de la jeunesse et choix de cette dernière a déposé furtivement une liste dont certains membres même sont étonnés de  s’y retrouver.

Pour Blé Goudé, l’objectif est clair :

« Leur objectif est clair, c’est de m’écarter au profit de quelqu’un qui n’a que faire des problèmes de la jeunesse et qui obéit au doigt et à l’œil aux ordres du chef de quartier… »

Toutes les voies légales feront objet de recours pour y remédier laisse entendre Blé Goudé.

Souleymane Bah appartient au bureau sortant et s’est retrouvé dans la nouvelle liste sans être consulté, d’ailleurs il affiche son opposition à cette démarche qui méprise les jeunes du quartier :

« Aguibou (ndlr :Nom du promu à la tête des jeunes)n’est jamais venu exprimer sa volonté de briguer la présidence de la jeunesse et personne n’a été consulté… »

A cette polémique, le DCJ, Mamadou Diouldé Diallo estime que des pourparlers sont en cours pour prendre en compte les préoccupations et problèmes et que si entente, il n’ y a pas, il n’aura de choix que de suspendre cette équipe.

A LIRE =>  Actualité guinéenne, résumé de la journée du mercredi 15 juin 2022 :

Complément d’information, la liste présentée en catimini par le vieux chef de quartier de Lombonnah a été validée dans la foulée par le maire de la commune le 27 décembre 2021 et certains jeunes y voient une proximité politique des deux hommes.

A rappeler que cette crise couve depuis près de 5 ans et a pour prolongement la vente de foncier commun et le fait que le chef de quartier n’est même pas un résident de la zone qu’il commande.

Tkillah Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »