Pile un mois  après  la  destruction de  l’unique  camion extincteur  de  feux  de  la  région, les populations  de  Labé ne  semblent  pas  avoir tiré  des  leçons  de civisme et  incivisme et  ont  récidivé  en  flambant le  poste de  police  de  Baadhe Seeka  dans  le  quartier  Madina ex Thyndel.

Alerté à l’aube, le commissaire  Alphadjo  Sow a demandé que  le feu  soit  circonscrit  pour  éviter  toute  propagation  au  niveau des  commerces  voisins.

Ce matin du jeudi, à 8 heures encore, le  feu  n’était  pas  totalement  éteint.

Des antivols écartés auraient permis aux  assaillants  de  s’immiscer  et de  mettre  ses  dessus  dessous le  bureau  du  commissaire  et  le  violon  vide de  toute  personne  détenue.

Pour le  dommage subi, l’officier  de  police  ne pouvait  encore donner  de  chiffres mais  nous  a  expliqué avoir  perdu le  mobilier  de  bureau dans  son  intégralité, ainsi  que  documents dont des  cartes nationales  d’identité  de  certains  citoyens, le  mat du  commissariat  dehors a aussi  été  coupé.

A demi-mot le  commissaire Alphadjo  Sow a  semblé nourrir  des doutes vis-à-vis  de certaines  personnes  qui  squattent  la  gare  routière  du coin.

A  rappeler, qu’il y a moins  de  10 jours, une boutique d’alimentation générale a été cambriolée dans  le  même  secteur et  à un  micron du  poste de  police calciné la nuit  dernière sans  conséquences.

L’agression de  la  nuit  dernière serait-elle  liée à  ce  forfait ? Nul  ne  le  sait  encore mais  aucune  piste  n’est à écarter.

Ousmane K. Tounkara, correspondant d’Aminata.com

PARTAGER