Un cadre en service à l’ENI de Labé s’est rendu coupable de détournement de matériel pédagogique qu’il a vendu à son profit. Le pot-aux- roses a éclaté sur une évaluation de routine de l’existant.

Chose que Sékou Nfanly Oularé, premier responsable de l’institution a confirmé avant de rajouter :

« La procédure a été engagée, nous sommes devant la justice pour des fins d’enquête en la matière. En fait, le denier public ici, c’est ce qui appartient à l’État, nous sommes ici dans une institution de formation des enseignants, comprenons par-là que la pièce numéro 1 ce sont les documents qui constituent des supports pédagogiques et dans ces documents, il y a les manuels, les référentiels et les dictionnaires plus les affiches tout ce qui bref peut entrer dans le cadre de la réalisation des activités pédagogiques… »

Bien évidemment, le sieur a commencé par nier les faits mais devant l’absence de traces d’effraction, il a dû reconnaître son forfait.

Pour rappel, ce genre de détournement n’est pas inédit car il y a tout au plus 5 ans des cadres haut perchés aujourd’hui ont été impliqué dans le détournement des manuels scolaires alloués à la région et à la préfecture et avait dû faire un tour  par les locaux de la sûreté de Labé.

Ousmane K. Tounkara pour Aminata.com