Abdoulaye Camara s'autoproclame président de l'USTG
Abdoulaye Camara s'autoproclame président de l'USTG

Les responsables de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée version Abdoulaye Sow, ont été empêchés jeudi, 17 janvier 2019, d’accéder à l’enceinte du BMOP et de l’AGEMAP, où se tenait une élection syndicale des travailleurs du Port autonome.

Venus dans l’intention de valider l’élection des membres du Bureau des Mains d’œuvre des Portuaires (BMOP), Abdoulaye Sow accompagné de son équipe ont été empêché d’accéder dans la cour des travailleurs du port autonome de Conakry.

Selon le secrétaire général de l’équipe de l’USTG sollicité par les travailleur, son camarade Abdoulaye Sow et son groupe sont venus, les travailleurs ont exprimé clairement pour dire qu’ils ne sont pas avec eux.  « Donc, ils ont été refoulés par l’ensemble des travailleurs de BMOP. Moi ils m’ont appelé pour me demander de venir, pour dire qu’ils sont avec moi et mon équipe », a déclaré Abdoulaye Camara.

Accusé d’être avec le pouvoir en place, le camarade Camara a donné son point de vu. « Vous savez, c’est facile d’accuser, de dire des choses qui ne sont pas vrais et qui ne sont pas vérifiables. Je voulais porter à votre connaissance, depuis 1995, j’ai adhéré dans l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG). Tout le monde connait dans ce pays la valeur de l’USTG, combien de fois nous avons défendu les travailleurs dans ce pays. Dire aujourd’hui que nous sommes supportés par le pouvoir, nous sommes avec ceux-ci, ceux-là, je vous dis que ce n’est pas vrai. C’est faut et archi faut. Les travailleurs ne veulent pas d’eux, donc, ils trouvent toujours des arguments pour nous accuser, pour dire aux travailleurs et à la population guinéenne que nous sommes avec le pouvoir. Je vous dis franchement que nous, nous sommes des défenseurs des travailleurs guinéens de tout bord », s’est-il défendu.

De son côté Abdoulaye Sow qui a été chassé avec son équipe a promis d’apporter une réponse à ce comportement dont ils ont été victimes. Selon lui, ils vont toute suite informer l’international et ils vont écrire à l’inspection générale du travail, malgré sa complicité.

« Ils sont venus faire un protocole pré-électoral, sans pour autant nous informer. On ne va pas se laisser faire. On va se mobiliser, on va réagir et violemment par rapport à ce comportement antinomique », a promis camarade Sow.

Cette guéguerre des deux Abdoulaye est suite au leadership de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée, chacun d’eux se réclame secrétaire général du central syndical de Guinée (USTG).

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34