Alors  que l’opération coup  de  poing  initié  par  la  délégation  spéciale  de  Labé  connait  un  succès  inédit , le  déplacement  de  certains  conteneurs  jugés empiétant   sur  le  domaine  public  est  semble  -t-il  le  premier revers  auquel  est  confronté  l’équipe  de  Elhadj  Cellou  Daka  Diallo  dont  un  des  membre  à l’occurrence  Aliou  Laly  Diallo est  monté  au  créneau  jeudi  pour  dénoncer   un  retour  des  conteneurs à  l’ancien  emplacement  à  cause  d’une  implication  de  la  préfecture  et  de  ses  services  de  l’habitat.

Directement visé  par  ces   propos  Elhadj  Safioulaye  Bah ,le  Préfet  de  Labé , également  joint  au  téléphone a  estimé  que  les  conteneurs  visés  étaient  fixés  sur une  propriété  privée  et  qu’ils  n’empiétaient aucunement  pas   sur le domaine  public, rappelant  du  coup que  nul  ne  peut  empêcher  à un  citoyen  de  construire  sur  son  domaine :

« si  les  kiosques empiètent  sur  la  chaussée et  le  trottoir, ils  doivent  quitter mais  pas  sur  son  terrain…..je  ne  sais  pas  qui  c’est  cette  Hassanatou  (NDLR :propriétaire  du  lieu  où  se  dresse  les  conteneurs  incriminés)mais  la  loi  lui  permet  de jouir  de  son  bien……qu’ils  se  comprennent  sinon  devant  la  loi la  commune  ne  peut avoir raison. »

Ce  matin  du  vendredi ,rencontré  ,le  premier  responsable  du  service  de  l’habitat  Traoré a  livré  sa  part  de  vérité dans  cette  affaire  étriquée :

« …. Au  vu  du  constat  fait  on  a rendu  compte à la  commune  en  disant que  le  propriétaire  a  le  droit  de  construire  dans  sa  propriété et  que  la  meilleure  des  choses  à  faire  c’et  de  lui  permettre   de  replacer ses  conteneurs ou  lui  permettre  de  construire  d’autres  infrastructures  à  sa  guise…. »

Toutefois ,les  services  de  l’habitat  par  le  biais  de leur  responsable  ont  déploré le  fait  que  la  commune  ait  décidé  de  faire  cavalier  seul  pour  cette campagne.

Aux  dernières  nouvelles ,commune  et  services  de  l’habitat  auraient  décidé  d’aplanir   les  différends pour  donner  un  sens  unique  à  l’élan  et  aux  efforts.

                                                                                                                   Ousmane  Koumanthio  Tounkara

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here