Après  une  longue  dénonciation du morcellement de  l’espace  du  palais  de  la  Kolima  et  sa location opaque  par  le  DPJ  Thierno  Aliou  Barry, le  préfet  a  cru  bon  de  mettre  il  ya trois  mois  un  comité  de  jeunes  pour travailler de  concert avec  le  premier nommé  sur  cette gestion sauf  que  les  travers  sociaux  qui  y étaient  dénoncés continuent  de s’y  pratiquer.

Il  y a 48  heures les  autorités administratives  que  sont  le  gouverneur  et  le  préfet  et  certains  membres  de  leur  cabinet ont  débarqué  à  l’improviste sur  les  lieux  histoire  de  vivre  la  réalité  des choses qui  s’y  passent  et  au sortir le  préfet  Safoulaye Bah  n’a  pas  caché  sa  déception :

« …suite  à  tout ce qu’on  raconte sur la  Kolima. Auparavant j’avais  mis  un  comité de  jeunes  pour  la  gestion de  cet  espace  dévolu aux  jeunes  et  dans les  différentes  radios nous  entendons  des  choses  qui  ne  font  plaisir à personne. Nous  avons  jugé d’aller  par  nous  même  constater de  visu  ce  qui  se  passe  là- bas,  nous  sommes arrivés  sans  prévenir et  nous  avons  constaté  que  dans  toutes  les  parties là-bas  c’est  de  l’alcool qu’on  vend  et  la  prostitution qui se  fait, les  visages  que  nous  avons vu  c’est des  visages hirsutes, certains  ont  voulu  même  nous  agresser, cet  espace, c’est  des  gens  qui occupent  illégalement… »

Le  préfet  promet  que  ces  individus  indésirables  seront déguerpis et  rappelle  qu’il  a  instruit  au  principal  père  de cette pagaille  en  l’occurrence  le  DPJ d’adresser  une  correspondance servant  lieu  de  préavis aux  occupants. Elhadj  Safioulaye  Bah promet  que  des  jeunes  aptes seront  adjoint  à  la  gestion  du  lieu  qui  devra  prochainement  compter sur  un  poste  de  surveillance et  sera  utilisé  au  mieux  des  intérêts de  la  jeunesse  de  Labé.

Ousmane K. Tounkara, correspondant d’Aminata.com